Bourse > Actualités > Points de marché > Morning Briefing : Entre déceptions et prises de profits

Morning Briefing : Entre déceptions et prises de profits

Tout comme LVMH ou JPMorgan, Intel à déçu avec ses résultats hier soirTout comme LVMH ou JPMorgan, Intel à déçu avec ses résultats hier soir

(Tradingsat.com) - Climat toujours indécis sur les marchés, avec des investisseurs tentés de prendre leurs bénéfices récents, sanctionnant la moindre mauvaise surprise en matière de résultats d'entreprises.

Tendance

Le CAC40 est attendu en baisse de 37 points ce matin à 4606 (Calls IGMarkets). Hier on a perdu 0.97%, des prises de profits après 12% de gains cumulés sur 2 semaines, et des réactions négatives aux resultats d'entreprise.

Du côté de Wall Street, le S&P500 a perdu -0.68% à la cloche, et la pression est toujours à la baisse du côté des places asiatiques, Tokyo cède 2% à 7h45, Shanghai - 0.3%. L'Euro-Dollar est stable, n'arrivant pas a casser le niveau d'1.14, on reste à 1.1390 ce matin.

Catalyseurs

C'est toujours les resultats d'entreprises qui dominent la tendance, et le son de cloche est plutôt négatif, à l'image d'LVMH qui a perdu 3.15% en clôture. Et ce malgré des chiffres de vente plutôt honorables, mais qui ne progressent pas du tout comme les marchés l'attendaient.

Peu de croissance pour le coeur de métier, mode maroquinerie, croissance surprise et forte du côté des spiritueux, donc pas du tout le scénario prévu. Et ce genre de surprises est sanctionnée sur des marchés qui ont déja bien progressé sur les deux dernières semaines, ça donne l'occasion de prendre des bénéfices, instillant du coup une tendance indécise.

Le contexte macro-économique lui reste globalement peu changé au vu des dernières statistiques, hier c'était les chiffres du commerce extérieur chinois qui ont orienté la tendance plutôt à la baisse au matin, aujourd'hui il faudra plutôt regarder du côté des Etats Unis, avec pas mal de statistiques à décortiquer : ventes de détail et prix à la production de septembre, stocks des entreprises d'août, et Livre Beige de la FED au soir, autant d'indicateurs encore de nature à orienter les perspectives de politique monétaire de la Réserve Fédérale et les scénarios de marché.

Valeurs

High-Tech La publication trimestrielle d'Intel était le rendez-vous le plus attendu. Les résultats sont assez nettement supérieurs aux attentes, malgré une baisse de 6.3% à 3.1 milliards de dollars et un chiffre d'affaires stable. Le groupe a signé un trimestre correct, notamment grâce à la croissance de ses activités centres de données et internet des objets. Cela dit les prévisions du groupe pour le trimestre à venir sont très prudentes, notamment pour les activités objets connectés, aux perspective de rentabilité encore floues, du coup le titre était en repli en transactions hors marché.

Et puis on continuera à suivre toute la galaxie du "Cloud", après l'offensive de Dell sur EMC, c'est la chasse aux acquisitions qui est ouverte. La cible du moment s'appelle Sandisk, spécialiste des produits de stockages et de l'equipement de serveurs, l'agence Bloomberg révèle que Western Digital et Micron sont intéressés pour une reprise du groupe, valorisé à un peu plus de 12 milliards de dollars.

Banques JPMorgan était attendue au tournant notamment, avec un bénéfice trimestriel en hausse de 22.6% à 6.3 milliards de dollars, grâce à des gains fiscaux et des coûts réduits, mais avec un produit net bancaire en baisse à cause de l'activité trading et les turbulences boursières du mois d'août. On voit que le phénomènr risque de peser sur énormément de grandes banques internationales, et ce sera la tendance à suivre et à évaluer. Du coup, grâce à sa grande profitabilité, JPMorgan n'était pas trop sanctionné en après-bourse après ses chiffres, le titre ne reculant que de 0,3% en transactions éléctroniques.

EdenRed Le spécialiste des titres de paiement à publié un volume d'émission en hausse sur 9 mois, +8.7% de croissance interne à 13.3 milliards d'euros, mais le groupe revoit à la baisse ses prévisions de résultats pour l'année à cause du ralentissement au Brésil, où EdenRed est solidement implanté, la fourchette de prévision passe de 365-380 millions d'euros à 340-355 millions d'euros

Vivendi Crédit Suisse commence son suivi du titre avec une opinion surperformance, objectif de cours 25 euros.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI