Bourse > Actualités > Points de marché > Morning Briefing : Dur réveil pour la Chine...

Morning Briefing : Dur réveil pour la Chine...

Nouvelle salve de mauvaises nouvelles en Chine ce matin.Nouvelle salve de mauvaises nouvelles en Chine ce matin.

(Tradingsat.com) - Malgré une belle séance pour le moins inattendue hier à Paris, les marchés devraient être un peu sous pression ce matin, avec de mauvaises nouvelles en provenance de Chine, à nouveau.

Tendance

Le CAC40 est demandé ce matin en baisse de 22 points à 4924, mais le bilan pourrait être plus lourd à l’ouverture avec une chute assez nette du marché chinois (-6% à 8h00).

Hier l’indice parisien a pris 1.08% à 4946, malgré des volumes faibles, 2.6 milliards d'euros, et Wall Street qui était fermée pour cause de Thanksgiving. D'ailleurs il n'y aura qu'une demie-séance cette après-midi aux Etats-Unis, donc un marché calme mais dans d’assez bonnes dispositions techniques, qui reste alimenté à moyen terme par les espoirs d'action de la BCE lors de sa réunion dans 6 jours.

Malgré tout le CAC40 reste à tourner autour des 4900 points sans vraiment d'énergie supplémentaire pour tenter les 5000. Et l'approche de nouveaux seuils psychologiques bloque un peu les indices, nouveaux plus hauts historiques pour le SnP500, les 20000 sur le Nikkei, on y était quasiment hier (on s'en éloigne aujourd'hui avec une clôture en baisse de 0.3%), et donc les 5000 sur le CAC40.

Catalyseurs

Le marché chinois, qui a eu tendance à se calmer un peu ces derniers mois, est de nouveau agité ce matin, avec une salve de mauvaises nouvelles. Déjà la profitabilité des entreprises du pays est encore en baisse marquée sur le mois d'octobre, -4.6%, 5 mois de baisse consécutifs. Et on se souvient que cette statistique précise avait fait tanguer le marché le mois dernier.

Autres mauvaises nouvelles, autour de nouvelles perquisitions chez les courtiers chinois, soupçonnés d’avoir amplifié la déroute boursière de cet été, sans compter une série de soupçons de manipulation comptables et d’irrégularités dans le secteur bancaire, la banque Citic en particulier, est dans le viseur des autorités.

La bourse chinoise risque donc à nouveau d’inquiéter un peu de nouveau à court terme, et de provoquer une nouvelle phase de prudence en Europe, sur des marchés sans trop de volumes pour cause de demie-séance de lendemain de Thanksgiving à Wall Street. D’où un déficit de volumes et peut-être une ouverture un peu tendue sur les marchés européens.

Valeurs

Un secteur qu'on n’attendait pas forcément aux avant-postes hier, les mines et la métallurgie. Tous les cours des matières premières se sont redressés en flèche hier, après avoir atteint au coeur de la semaine des plus bas pluriannuels, 12 ans pour le zinc et le nickel, 7 ans pour le cuivre et le minerai de fer, et l'or au plus bas de l'année.

Et preuve que c'est toujours la Chine et la demande industrielle chinoise qui fait le marché, ce sont sur des rumeurs sérieuses d'intervention du gouvernement de Pékin que tout est remonté hier. La Chine prévoit visiblement des mesures d'aides au secteur minier d'une part, pour soutenir les cours des minerais, et d'autre part un plan de soutien à sa filiale métallurgie.

Et tout ceci a fait grimper en flèche dans le sillage toutes les valeurs liées à ces éléments de marché (Arcelor +6.10%, Aperam +3%, Eramet +9.6%, Imerys +2.44%) Donc un vrai soutien fort et le sentiment qu'on est peut-être à un tournant, et le marché en tout cas hier voulait y croire.

Depuis 2 ans on est dans une forme de super-cycle à l'envers et on veut croire sur les marchés qu'on est sur un point d'inflexion et un retour de balancier. Mais à court terme, vu le contexte de prudence ambiant, toutes ces valeurs pourraient subir des prises de profits immédiates sur les gains d’hier.

Saint Gobain

Le groupe va annuler 4 millions d'actions en autocontrôle, récemment achetées sur le marché. Saint Gobain terminera l'année 2015 en annulant 13 millions de ses actions au total.

Iliad

Le groupe a placé un emprunt obligataire de 650 millions d'euros à 7 ans, avec un rendement annuel de 2.15%. Placé sans problème, il y a eu bien plus de demande qu’attendu, 2 milliards d'euros au total, un grand signe de confiance des marchés.

Cegedim

Le spécialiste des logiciels pour le secteur de la santé a publié un chiffre d'affaires en hausse de 3.3% sur 9 mois à 366 millions d'euros, les objectifs annuels confirmés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI