Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Chine : Evergrande proche du défaut après le non-paiement de coupons obligataires

mardi 7 décembre 2021 à 20h46
Marché : Chine: Evergrande proche du défaut après le non-paiement de coupons obligataires

par Clare Jim, Scott Murdoch et Andrew Galbraith

HONG KONG/SHANGHAI (Reuters) - Evergrande n'a pas honoré les paiements de coupons obligataires à l'expiration d'un délai de grâce d'un mois, ont déclaré mardi à Reuters des sources proches du dossier, ce qui mettrait le géant immobilier chinois en situation de défaut.

Le groupe devait débourser quelque 82,5 millions de dollars (73,3 millions d'euros) à l'échéance d'une période de grâce de 30 jours mais aucun détenteur d'obligations n'avait reçu de paiement de coupon ce mardi, a fait savoir une source.

Quatre autres sources détenant les obligations ont confirmé qu'elles n'avaient pas reçu de paiement.

"L'ampleur des paiements d'intérêts (...) a rendu cette situation (de défaut) apparemment inéluctable", a déclaré un détenteur d'obligations, qui a requis l'anonymat.

Evergrande n'a pas répondu à la demande de commentaire de Reuters.

Evergrande était le premier promoteur immobilier de Chine, avec plus de 1.300 projets immobiliers dans le pays. Mais avec 300 milliards de dollars de dettes, il se retrouve désormais au coeur d'une crise immobilière qui déjà a balayé cette année une douzaine d'entreprises de plus petites envergures.

Pékin a déclaré à plusieurs reprises que les problèmes d'Evergrande pouvaient être maîtrisés. Les mesures prises pour accroître les liquidités dans le secteur bancaire et les efforts du groupe pour alléger sa dette ont un temps rassurer les investisseurs mondiaux.

Mais Evergrande a annoncé vendredi qu'il ne pouvait pas garantir de fonds suffisants pour honorer ses remboursements de dettes, ce qui a incité les autorités chinoises à convoquer le président du groupe.

S'ajoutant à la crise, Kaisa Group Holdings ne devrait pas en mesure de respecter ce mardi la date limite de remboursement de sa dette offshore, de 400 millions de dollars, selon une source.

Kaisa, qui est devenu en 2015 le premier promoteur chinois à faire défaut sur une obligation offshore, a décliné tout commentaire.

(Reportage Clare Jim et Scott Murdoch à Hong Kong, Karin Strohecker à London et Andrew Galbraith à Shanghai; version française Laetitia Volga, édité par Nicolas Delame)

Copyright © 2021 Thomson Reuters

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.60 % vs +40.45 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat