Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

En 2019, les sociétés du CAC 40 ont reversé 60 milliards d'euros à leurs actionnaires

jeudi 9 janvier 2020 à 14h20
En 2019, les société du CAC 40 ont reversé 60 milliards d'euros à leurs actionnaires

(BFM Bourse) - L'an dernier, les groupes du CAC 40 ont distribué 60,2 milliards d'euros à leurs actionnaires, 12,3% de plus qu'en 2018, selon l'étude annuelle du Vernimmen. C'est la première fois que le montant record de 2007 est dépassé, observent les auteurs, rappelant la brutalité de la crise financière qui avait suivi.

Dans son numéro 175 de janvier 2020, La Lettre Vernimmen a présenté les résultats de sa 17e étude annuelle sur les dividendes et rachats d'actions au sein du CAC 40, qui trouve toujours un large écho dans la presse.

En préambule, la newsletter financière souligne que "pas plus qu'un retrait à un distributeur automatique ne vous a jamais enrichi", les dividendes ne créent pas de valeur supplémentaire pour les actionnaires, puisque "la valeur de leurs actions baisse mécaniquement du même montant dès le versement du dividende".

D'après les données compilées par La Lettre, les 40 entreprises composant (au 31 décembre) l'indice phare ont collectivement distribué à leur actionnaires 49,2 milliards d'euros de dividendes l'an dernier et racheté pour l'équivalent de 11 milliards d'euros (dont 5 milliards pour Total et Vivendi à eux deux) de leurs propres actions. Soit au total 60,2 milliards d'euros restitués aux actionnaires, 12,3% de plus qu'en 2018. Une progression plus élevée que la croissance moyenne des résultats (+7%), traduisant une augmentation d'un point du taux de distribution, à 47%.

"Il est probable que l’an prochain les chiffres que nous publierons seront encore meilleurs, compte tenu de la progression des résultats 2019 que l’on entrevoit" à ce stade du cycle économique mondial, indique Vernimmen.

La Lettre Vernimmen rappelle en outre que le CAC 40 n'est en rien représentatif de l'ensemble des entreprises françaises, puisque par construction l'indice n'inclut que les plus performantes d'entre elles au plan financier. La sélection évolue chaque année pour sortir les moins efficients (en 2019, exclusion de Valeo) et leur substituer des impétrants plus performants (entrée de Thalès).

Les auteurs dénoncent par ailleurs "la fausseté du sophisme selon lequel les groupes du CAC 40 sacrifieraient le montant de leurs investissements au versement de dividendes[...]". À titre de comparaison, en 2018 le montant des investissements s'est élevé à 82 milliards d'euros, hors rachat d'autres entreprises, un montant nettement supérieur à celui des dividendes. Globalement, plus les groupes du CAC 40 ont rendu des liquidités à leurs actionnaires, plus ils ont accru leurs investissements, conclut La Lettre.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+306.40 % vs -16.43 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat