Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Nouvelle étoile montante de la galaxie Guillemot, AMA Corporation se présente sur Euronext Growth

samedi 19 juin 2021 à 12h00
Contrôlée par la famille Guillemot, AMA vise Euronext Growth

(BFM Bourse) - Une nouvelle pépite de l’emblématique famille Guillemot va faire son apparition à la Bourse de Paris. Après Ubisoft, Guillemot Corporation et Gameloft - acquise par Vivendi en 2016 -, c’est la société AMA Corporation qui se lance dans le bain boursier.

"On aime la Bourse pour cela", glisse Christian Guillemot, président d’AMA (et aussi co-fondateur d’Ubisoft) à l’occasion d’une présentation à la presse. Si la société recèle un réel potentiel, rien de mieux en effet pour accroître sa notoriété et renforcer ses moyens financiers que de la porter sur les fonds baptismaux du marché d'actions...

De l'édition de jeux aux lunettes connectées

Fondée en 2004, AMA Corporation trouvait ses origines dans la production et l’édition de jeux pour téléphones mobiles. Rien de bien surprenant compte tenu de l’ADN de la famille Guillemot. Quelques années et un partenariat avec le géant Google plus tard, la société a pris une route différente. Elle répond désormais à des besoins de télé-assistance, d’inspection et de formation à distance grâce à une plateforme de réalité assistée. Elle a été une des premières sociétés à intégrer le programme d’expérimentation de Google sur les lunettes connectées en 2013, et à obtenir en 2015 le label "Glass at Work Certified Partner." Entre 2016 et 2019, AMA a testé les premières versions de sa technologie auprès de ses clients jusqu’à proposer une V5 fin 2019.

Sous la marque XpertEye, la plateforme de réalité assistée développée par AMA couvre un large éventail de cas d’usage tels que le diagnostic à distance, l’inspection, la planification, la gestion des flux de travail, la formation à distance et la télémédecine. AMA a par exemple déployé sa solution auprès d’une quinzaine de SAMU en France et Outre-Mer afin d’améliorer la prise en charge des situations d’urgence grâce à la visio-régulation.

La solution de l’entreprise bretonne permet à ses utilisateurs d’améliorer leur productivité, de maximiser leur temps disponible, de limiter leurs déplacements, avec leurs coûts et leur empreinte carbone associés, de simplifier le transfert de connaissances et de réduire leur temps d’intervention. La technologie d'AMA offre à ses utilisateurs une téléassistance sécurisée en mains libres avec une connexion stable même dans des endroits difficiles. La plateforme de réalité assistée d’AMA, XpertEye, a déjà été déployée dans plus de 100 pays. Encore un autre point commun avec les autres entreprises de la galaxie Guillemot… "Déployer notre business avec une installation rapide à l’étranger, fait partie de notre marque de fabrique", revendique Christian Guillemot.

Croissance et avance technologique au programme

Les ambitions de croissance de l’entreprise sont à la hauteur du rythme imprimé l’an dernier. Le groupe a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 6,4 millions d’euros au titre de l’exercice clos le 31 décembre 2020, contre 1,8 million d’euros au titre de l’exercice clos le 31 décembre 2019, soit une progression de 264%. La crise sanitaire, qui a entrainé une limitation des déplacements, n’est évidemment pas étrangère à cette accélération.

Pour les exercices 2021 et 2022, AMA a pour objectif d’atteindre des chiffres d’affaires supérieurs à respectivement 15 millions d’euros (contre 6,4 millions d’euros en 2020, soit une croissance annuelle de 140%) et 32 millions d’euros (soit une croissance annuelle de 110% par rapport à 2021). Avec un taux de croissance de 297 % au premier trimestre 2021 par rapport au premier trimestre 2020, AMA "estime que son objectif de chiffre d’affaires pour l’exercice 2021 est bien engagé."

Dans la continuité de l’accélération enregistrée en 2020 et au cours du premier trimestre 2021, ainsi que de ses objectifs pour 2021 et 2022, AMA vise à atteindre un chiffre d’affaires supérieur à 175 millions d’euros au titre de l’exercice clos le 31 décembre 2025. La société espère atteindre l’équilibre financier en 2023 et dégager un EBITDA ajusté supérieur à 20% d’ici le 31 décembre 2025.

AMA a une autre obsession : garder son avance technologique sur ses concurrents. Pour conserver plusieurs coups d’avance, la société dédie entre 5 et 8 millions d’euros par an dans sa recherche et développement. L’introduction en Bourse lui permettra d’accélérer ses investissements dans ce domaine et l’expansion de ses équipes de vente internationales.

La société entend en parallèle accélérer le déploiement de son modèle d’éditeur de logiciel SaaS international pour se donner les "moyens de devenir un leader mondial dans son domaine. Dans un second temps, la société envisage de réaliser des opérations de croissance externe destinées compléter "ses solutions par des composants technologiques interopérables, augmenter le nombre de ses ventes créer des synergies avec les équipes commerciales locales et ses clients."

Pour financer ses ambitions, AMA Corporation entend lever environ 40 millions d’euros, un montant pouvant être porté à 46 millions d’euros en cas de en cas d’exercice intégral de l’Option de Surallocation. La famille Guillemot, qui détient, à la date du Prospectus 93,76% du capital et des droits de vote d’AMA, entend accompagner cette opération en participant à l’augmentation de capital à hauteur d’un montant de 5 millions d’euros au travers de la holding Guillemot Brothers Ltd.

Les actions seront proposées au public jusqu'au 28 juin dans une fourchette de prix comprise entre 6,60 à 8,90 euros. Le début des négociations des actions AMA Corporation sur le marché Euronext Growth à Paris est prévue le 2 juillet 2021.

Sabrina Sadgui

©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.80 % vs +32.34 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat