Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Le cours de Salvatore Ferragamo dopé par la rumeur d'une cession partielle

mercredi 21 octobre 2020 à 17h08
Sac Gancini de Salvatore Ferragamo

(BFM Bourse) - À la peine cette année, Ferragamo rebondit de plus de 7% mercredi à Milan alors que la holding détenant les parts de la famille fondatrice du groupe florentin envisage d'en céder une partie, à en croire Reuters.

La spéculation revient mercredi sur le titre du Gruppo Salvatore Ferragamo, à la suite d'une information de Reuters selon laquelle la famille du fondateur, qui détient aujourd'hui la majorité du capital, chercherait à céder 20% du capital de la holding de contrôle du groupe.

Reuters indique qu'un porte-parole de Ferragamo a démenti que la famille Ferragamo prépare la vente d'une partie du capital, mais l'agence de presse affirme avoir appris de cinq sources différentes que des discussions autour du capital s'étaient tenues en ce sens au cours des dernières semaines. Ces sources ont cependant précisé que la réflexion n'était qu'à un stade préliminaire visant à tester l'appétit du marché et qu'il n'était pas question pour la famille d'abandonner le contrôle de l'entreprise.

Frappé de plein fouet par la crise sanitaire, le groupe fondé en 1927 a vu ses revenus s'écrouler de 46,6% au premier semestre à 377 millions d'euros. Outre la chute subséquente de sa marge brute, le groupe présent dans les chaussures, sacs, ceintures, prêt-à-porter, accessoires & parfums a aussi dû enregistrer dans ses comptes d'importantes dépréciations, conduisant à un résultat net en forte perte sur cette période.

La capitalisation de l'entité cotée a fondu de plus d'un tiers depuis le début de l'année dans ce contexte.

La majorité du capital du bottier florentin est aux mains des héritiers du fondateur (Slavatore, qui avait fait fortune en allant chausser les stars d'Hollywood dans les années 1930), au travers d'une holding commune, Ferragamo Finanziaria (54,28% des parts), et de parts détenues nominativement représentant 10,69% supplémentaires du capital.

En 2018, la mort à 96 ans de Wanda Miletti, veuve de Salvatore, qui bénéficiait de l'usufruit sur une partie du capital, avait entraîné une brève vague de spéculation. Selon les sources consultées par Reuters, la vente d'une partie du capital permettrait de résoudre certains différends stratégiques entre des membres de la famille en donnant l'occasion à plusieurs d'entre eux de céder leurs parts.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+329.30 % vs +10.48 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat