Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

De Cyberpunk 2077 à Cyberbug... CD Projekt fond de 40% en Bourse en une semaine

lundi 14 décembre 2020 à 14h21
CD Projekt poursuit son plongeon à la Bourse de Varsovie

(BFM Bourse) - Dans la tourmente, l'éditeur polonais de jeux vidéo CD Projekt -notamment connu pour sa série à succès The Witcher- propose désormais de rembourser les possesseurs de consoles d'ancienne génération, déçu par les nombreux bugs de son blockbuster Cyberpunk 2077. Le titre lâche encore 15% lundi.

Pointé du doigt par les "gamers" -et plus largement des réseaux sociaux- depuis la sortie de sa très attendue mégaproduction (à 300 millions d'euros) Cyberpunk 2077, CD Projekt voit sa valorisation fondre comme neige au soleil. Peu avant 12h ce lundi, le titre de l'éditeur polonais de jeux vidéo cède encore 13,6% à 277 zlotys, quand il s'échangeait encore à 460 zlotys lundi dernier - ce qui correspondait alors à une valorisation de 10,44 milliards d'euros, proche de son record historique touché au cœur de l'été. Au cours actuel, la capitalisation du groupe -qui est brièvement devenu cet été le plus grand éditeur européen de jeux vidéo (devant Ubisoft)- n'atteint plus que 6,27 milliards d'euros, ce qui correspond à un plongeon de 39,8% en l'espace d'une semaine. À noter que le titre CD Projekt a démarré la séance en baisse de plus de 20% à 254 zlotys, faisant momentanément chuter la valorisation du groupe à 5,78 milliards d'euros.

Le fiasco Cyberpunk 2077 coûte donc (très) cher au groupe polonais, mondialement connu depuis le succès de la saga The Witcher. Très vite moqué sur les réseaux sociaux -et affublé du surnom "Cyberbug 2077" en référence aux nombreux dysfonctionnements qui l'émaillent, le jeu futuriste sorti avec huit mois de retard sur le calendrier initialement prévu se révèle très en-deçà des attentes. Au point de contraindre CD Projekt à présenter ses excuses, et proposer un remboursement aux détenteurs de consoles, cette solution ne concernant pas la version PC sur laquelle le rendu est finalement bien meilleur.

Deux mises à jour majeures à venir

“Nous tenons à vous présenter nos excuses pour ne pas avoir montré le jeu tel qu’il existe sur les consoles d’ancienne génération avant sa sortie, et, par conséquent, vous avoir empêché de faire un choix éclairé lors de votre achat. Nous aurions dû prendre davantage le soin d’améliorer le rendu du jeu sur PlayStation 4 et Xbox One” concède l’éditeur de Cyberpunk 2077 dans un communiqué publié ce lundi. Il assure en outre que deux mises à jour majeures seront déployées, en janvier puis en février 2021, afin de mettre fin aux “principaux problèmes” rencontrés par les joueurs de PlayStation 4 et Xbox One, selon l’entreprise.

Les consoles dites "d'ancienne génération" (par opposition la PS5 et aux Xbox Series X et Series S sorties en novembre), qui constituent l'immense majorité du parc de consoles actuel, étant les supports sur lesquels le jeu subit le plus de bugs. A titre de comparaison, les critiques (qui jouent majoritairement) sur PC dotent Cyberpunk d'un 90 sur 100 sur Metacritic, quand la note des joueurs atteint seulement 6,9 sur 10. Celle-ci tombe même à... 2,8 sur 10 pour sa version sur la PlayStation 4.

Le président de CD Projekt RED, division de développement de l'éditeur, Adam Kicinski, avait indiqué jeudi au site Onet.pl que le groupe avait enregistré plus de 8 millions de précommandes pour le jeu, le qualifiant de "résultat phénoménal". Alors que le groupe était déjà sous pression en Bourse après les premiers retours mitigés, le dirigeant expliquait alors que le jeu fonctionnait "très bien sur la plupart des configurations".

Une réputation à reconstruire

Déjà accusé par un journaliste spécialisé de favoriser l'apparition de crises d'épilepsie chez des personnes sensibles avant sa sortie officielle, Cyberpunk semble désormais avoir basculé dans un monde semé d'embûches. D'autant que si CD Projekt a promis de "nombreuses améliorations dans les prochaines semaines", de nombreux internautes les enjoignent à prendre leur temps, alors que les conditions de travail au sein du groupe sont régulièrement pointées du doigt, notamment par Bloomberg qui avait révélé en septembre dernier les semaines de 6 jours de travail imposées par CD Projekt à ses développeurs en amont de la sortie du jeu. Celle-ci, alors que le développement avait commencé en 2012, avait été repoussée trois fois.

Analyste chez le courtier Trigon, Kacper Kopron estime que les ventes sur les anciennes consoles pourraient représenter "un tiers du volume total des ventes attendues au cours du cycle de vie du jeu". Il ajoute que CD Projekt devrait désormais s'attacher à réparer sa relation et sa communication avec les joueurs.

La veille de la sortie de Cyberpunk, mercredi dernier, l'analyste de Jefferies estimait pour sa part que pour que l'éditeur devienne attractif pour les investisseurs, il fallait que le jeu "répète -et probablement dépasse- le succès critique et commercial, ainsi que la longévité de The Witcher (sorti en 2015, NDLR)". Si tout n'est pas encore perdu de l'avis de Vladimir Bespalov, de VTB Capital, qui s'attend à "une redistribution des ventes en 2021" vers d'autres plateformes et maintient sa prévision de 33 millions d'unités vendues d'ici la fin de l'année prochaine, ce retard à l'allumage compromet néanmoins ce succès commercial -les analystes anticipaient la vente de 18 à 25 millions d'exemplaires sur le premier mois- et affecte déjà grandement la réputation de l'éditeur.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.80 % vs +32.34 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat