Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Après avoir pulvérisé les prévisions au 3e trimestre, Ferrari se hisse à un nouveau record en Bourse

mardi 3 novembre 2020 à 18h00
Ferrari atteint un nouveau sommet en clôture

(BFM Bourse) - Le luxe ne connaît pas la crise, énième épisode: le constructeur italien a réussi le tour de force de faire progresser son bénéfice net par rapport à la même période l'année dernière. Ferrari en profite pour relever ses perspectives annuelles et grimpe nettement à la Bourse de Milan.

Le fabricant italien de voitures de luxe Ferrari a vu son bénéfice net progresser de 1% au troisième trimestre, à 171 millions d'euros, et vise désormais la partie haute de ses prévisions précédentes pour 2020. Ce chiffre ressort non seulement supérieur aux attentes du marché, les analystes interrogés par Factset misaient sur 147 millions d'euros, mais également au-dessus du bénéfice net dégagé entre juillet et septembre 2019, malgré un chiffre d'affaires en recul de 3% à 888 millions d'euros. Ferrari bénéficiait néanmoins d'une base de comparaison favorable puisque son résultat net avait plongé de 41% au troisième trimestre 2019, notamment en raison du recul des ventes de moteurs au groupe Maserati.

Les livraisons de voitures du constructeur d'Émilie-Romagne ont diminué de 6,5% par rapport à l'an passé, avec 2.313 bolides remis. La chute a été plus marquée en Amérique (-34,7%) et dans la région Chine-Hong Kong-Taïwan (-25,2%), tandis que l'Europe a connu une hausse des livraisons de 12,7%.

Les revenus provenant de la vente de voitures ont baissé de 2,6% et ceux liés à la sponsorisation et à la marque de 30,9% en raison de la réduction des compétitions en Formule 1 et de la moindre fréquentation de ses magasins et musées, précise le groupe.

Alors que Ferrari avait encore revu à la baisse début août ses prévisions pour 2020, après l'avoir déjà fait début mai en raison de l'impact de la pandémie, il a indiqué mardi viser désormais la partie haute de la fourchette alors prévue, à condition que ses activités de production ne soient pas de nouveau affectées par de nouvelles mesures de confinement. Concrètement, Ferrari s'attend à voir son Ebitda ajusté atteindre le haut de la fourchette de 1,075 à 1,125 milliard d'euros fixée fin mai (contre 1,27 milliards d'euros l'an passé), quand son objectif annuel était compris entre 1,38 et 1,43 milliard d'euros. Le chiffre d'affaires est pour sa part attendu à 3,4 milliards d'euros.

Entre juillet et septembre, le bénéfice ajusté avant intérêts, impôts et amortissements (Ebitda) a augmenté de 6,4 % pour atteindre 330 millions d'euros, ce qui dépasse les prévisions moyennes de 299 millions d'euros des analystes interrogés par Reuters. La marge d'Ebitda s'est pour sa part établie à 37,2%, en hausse de 33 points de base sur un an, "principalement grâce à un effet mix-prix favorable et à des réductions de coûts" précise le groupe. Pour l'année entière, la société prévoit maintenant une marge d'Ebitda ajustée d'environ 32,5%, contre 33,7% en 2019.

Les analystes de Morgan Stanley ont déclaré que les investisseurs ne s'attendaient pas à des prévisions aussi optimistes, et tablent maintenant sur un quatrième trimestre "exceptionnellement fort". "Cette publication fournit un fort "momentum" au groupe pour la fin de l'année et le début de la suivante" ont-ils ajouté dans un rapport.

À la Bourse de Milan, les investisseurs applaudissent vivement ces résultats trimestriels et propulsent le titre Ferrari à un sommet historique en clôture, à 168,3 euros, soit un gain de 7,1% par rapport à la veille. L'action du constructeur de luxe tutoie également son plus haut historique atteint en séance, à 169,05 euros le 19 février dernier. Le groupe est désormais valorisé 32,6 milliards d'euros, soit plus que Peugeot (14,4 milliards) et Renault (6,7 milliards). Parmi les constructeurs mondiaux, seuls Tesla (340 milliards de d'euros), Toyota (161 milliards), Volkswagen (69 milliards), Daimler (51 milliards) et General Motors (43 milliards) pèsent plus lourds que Ferrari.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+321.00 % vs +17.29 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat