Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

En août, la Bourse entame statistiquement le plus mauvais mois de l'année

dimanche 1 août 2021 à 07h00
Une prairie au mois d'août

(BFM Bourse) - Sur les 33 dernières années, c'est au mois d'août que les marchés ont connu leur plus mauvaise performance mensuelle de l'année - en moyenne. Un phénomène saisonnier qui laisse perplexe...

Le bon mot de Mark Twain, créateur des personnages de Tom Sawyer et Huckleberry Finn, fait toujours sourire de nos jours. Selon le célèbre écrivain américain (qui avait lui-même réalisé un certain nombre d'investissements calamiteux), octobre est l'un des mois les plus dangereux pour jouer en Bourse, les autres mois risqués étant juillet, janvier, septembre, avril, novembre, mai, mars, juin, décembre, août et février.

Mais cette boutade masque un phénomène de saisonnalité tout-à-fait réel (et assez inexpliqué en regard de la théorie financière moderne, qui voudrait que les inefficiences du marché soient gommées au fil du temps) : non, tous les mois ne se valent pas en Bourse. D'un point de vue statistique, certaines périodes -typiquement pendant l'été- sont en général moins porteuses que d'autres - l'hiver est d'habitude plus propice avec l'effet Halloween.

Et sur une trentaine d'années, c'est en août qu'intervient la moins bonne performance des douze mois de l'année (bien sûr cela ne signifie ni que chaque mois d'août est en baisse, ni qu'il ne faut pas profiter d'une éventuelle baisse pour investir).

Selon Jeffrey Hirsch, éditeur du Trader Almanac (l'almanach du trader, publication un peu folklorique mais qui bénéficie d'une réelle audience), sur la période de 1988 à 2020 la variation moyenne a été négative en août pour les principaux indices américains (-0,8% pour le Dow Jones), en faisant le plus mauvais mois de l'année avec quelques épisodes mémorables comme la famille de LTCM en 1998 ou l'invasion du Koweït par l'Irak en 1990, et plus récemment des baisses assez notables aux mois d'août 2010, 2011 (problème du plafond de la dette des Etats-Unis), 2013 et 2015.

De façon plus circonstancielle, le célèbre économiste de Saxo Bank, Christopher Dembik, avertit d'un ensemble de risques qui pourraient aboutir à un brusque accès de volatilité en août 2021. De nouveau, les Etats-Unis font face à une date butoir, dès lundi, pour arriver à un accord au Congrès sur le plafond de la dette. Plusieurs réunions de banques centrales (dont la Bank of England), la publication de l'indice des prix à la consommation de juillet (le 11 août) ou encore le symposium annuel de Jackson Hole (du 26 au 28) pourraient amener leur lot de surprises, selon lui.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.20 % vs +32.17 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat