Bourse > Zci limited > Zci limited : Faut-il ou non "tenter le coup" ?
ZCI LIMITEDZCI LIMITED CV - BMG9887P1068 CV - BMG9887P1068   SRD PEA PEA-PME
0.200 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
0.200 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 25 M€Capi. :

Zci limited : Faut-il ou non "tenter le coup" ?

tradingsat

(Tradingsat.com) - Les actionnaires de ZCI suivent manifestement les conseils de prudence donnés vendredi par la direction du holding minier. Le cours de l'action, qui vient de céder 2.2% à 0.89 euro, a d'ailleurs peu varié depuis le séisme du 17 janvier dernier, provoqué par l'annonce du prix de 213.15 millions de dollars pour l'unique actif de ZCI que constitue sa participation de 28.4% dans la société Konkola Copper Mines en Zambie.

Certains investisseurs, et non des moindres, puisqu'il s'agit du « board » de ZCI, ont pourtant l'intention de « mettre à profit » le « décalage d'environ 20% » constaté entre le cours de ZCI et le prix proposé par Vedanta. Car, comme l'affirmait le 17 mars Michel Clerc, à la fois membre du board de ZCI et président de l'association des actionnaires minoritaires de ZCI (AMZCI), « autant, il était difficile de donner des conseils avant l'évaluation car nous avions encore les yeux bandés, autant il nous paraît réaliste aujourd'hui de tenter le coup ».

Le 2 janvier dernier, un excès d'optimisme de Michel Clerc l'avait néanmoins poussé à « inviter » les actionnaires de ZCI à « non seulement à garder [leurs] actions mais à renforcer [leurs] positions pendant qu'il en est encore temps ». Les titres ZCI valaient alors plus de 2.3 euros.

« Le ramassage prévu par le Board du titre ZCI à hauteur de 5 Millions d'euros n'a toutefois pas commencé, la Rand Merchand Bank, intermédiaire habituel de ZCI, estimant que le rachat des actions par la société ne peut s'effectuer qu'avec l'approbation des actionnaires en Assemblée Générale Ordinaire ou Extraordinaire », précise à présent Michel Clerc sur le site de l'AMZCI.

Les espoirs de hausse de l'action ZCI reposent à présent, non seulement sur le décalage de cours évoqué plus haut, mais sur l'intention du gouvernement zambien d'interdire à toute société étrangère de détenir une participation supérieure à 49% d'une société minière zambienne. D'après Michel Clerc, la possibilité qu'a Vedanta Resources d'acquérir 28.4% supplémentaires de KCM auprès de ZCI, en plus des 51% qu'ils détiennent déjà, « pourrait en fait être remise en question ».

Si tel était le cas, les perspectives de KCM pourraient à nouveau être valorisées en fonction de ses atouts actuels, et plus uniquement sur la base des conditions du 12 août 2005, date prise comme référence par Rothschild dans son calcul (213.15 millions de dollars). Reste qu'en l'état actuel des choses, à moins peut-être de disposer d'informations fiables sur les intentions des autorités zambiennes, savoir si Vedanta sera ou non autorisé à racheter 28.4% supplémentaires de KCM relève de la divination. Il demeure difficile dans ces conditions de considérer ZCI autrement que comme une valeur spéculative…


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...