Bourse > Worldline > Worldline : Credit Suisse toujours neutre malgré la fusion
WORLDLINEWORLDLINE WLN - FR0011981968WLN - FR0011981968
33.240 € -0.23 % Temps réel Euronext Paris
33.360 €Ouverture : -0.36 %Perf Ouverture : 33.720 €+ Haut : 33.050 €+ Bas :
33.315 €Clôture veille : 47 417Volume : +0.04 %Capi échangé : 4 394 M€Capi. :

Worldline : Credit Suisse toujours neutre malgré la fusion

tradingsat

(CercleFinance.com) - Credit Suisse n'est pas emballé par les publications réalisées la veille au soir par Worldline. Certes, la croissance des ventes du spécialiste des paiements est conforme aux attentes, mais la direction a aussi averti qu'elle pourrait perdre deux contrats. Ce que la fusion avec Equens devrait simplement compenser. Les analystes maintiennent donc leur conseil 'neutre' sur l'action Worldline, et visent toujours une cible de 19 euros.

Alors que l'indice CAC 40 prend 0,8%, l'action Worldline perd 4% à 22 euros.

Pour les analystes, la croissance organique trimestrielle de 5% dont Worldline a fait état hier était 'globalement conforme' aux anticipations du marché, estime Credit Suisse, la direction s'attendant toujours à un second semestre plus dynamique que le premier.

Cependant, nuance Credit Suisse, le groupe a aussi annoncé qu'il risquait de perdre deux contrats, un au Royaume-Uni et un en France. “Aucun montant n'a été précisé mais ces affaires semblent importantes, du mois pour la croissance des revenus, peut-être moins pour celle des profits', détaillent les analystes.

Autre annonce simultanée de Worldline : une fusion avec le néerlandais Equens, soit 300 millions d'euros environ de CA cette année alors que le groupe compte en réaliser de son côté environ 1,2 milliard. Il s'agit d'une acquisition 'complexe': Worldline va racheter une division d'Equens en cash, et former avec l'autre division une coentreprise qui sera financée par un apport d'actifs.

Credit Suisse note cependant que l'essentiel d'Equens se concentre sur les traitements de transactions de paiement, soit la division qui donnera lieu à la formation d'une coentreprise, Equens Worldline Company. Or les analystes rappellent que la direction a souvent souligné que cette activité recelait des perspectives de croissance inférieures à celles de la moyenne du groupe. Bref, l'opération risque de ne guère doper la croissance organique du CA.

'Nous ne pensons pas que cette opération soit de nature à augmenter le ratio cours/bénéfice (PER) de l'action Worldline', indique Credit Suisse, bien que la direction s'attende à ce qu'elle soit sensiblement relutive dans les années qui viennent.

Au final, estime Credit Suisse, l'acquisition d'Equens compense la perte potentielle de contrats, sans plus.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI