Bourse > Vranken-pommery > Vranken-pommery : Bascule dans le rouge au 1er semestre
VRANKEN-POMMERYVRANKEN-POMMERY VRAP - FR0000062796VRAP - FR0000062796
24.350 € +0.74 % Temps réel Euronext Paris
24.200 €Ouverture : +0.62 %Perf Ouverture : 24.360 €+ Haut : 24.200 €+ Bas :
24.170 €Clôture veille : 1 478Volume : +0.02 %Capi échangé : 218 M€Capi. :

Vranken-pommery : Bascule dans le rouge au 1er semestre

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au 1er semestre 2012, Vranken-Pommery Monopole a vu ses comptes basculer dans le rouge, avec une perte nette part du groupe de 1,1 million d'euros contre un léger bénéfice de 100.000 euros un an plus tôt. En cause : les restructurations menées sur la période. Mais le groupe s'attend toujours à une nouvelle amélioration de sa rentabilité opérationnelle au 2nd semestre.

Sur la première moitié de son exercice, le groupe vinicole présent dans les champagnes et depuis plus récemment dans les vins rosés a vu son chiffre d'affaires se tasser de 0,9% à 125,5 millions d'euros, ce qui masque une progression de 5,5% au seul 2ème trimestre.

“Les ventes des Marques de Champagne Pommery et Heidsieck & C° Monopole ont notamment progressé de plus de 5 % dans les pays tiers”, soit hors France, indique le groupe. Du côté des rosés, “la commercialisation du Château de Provence La Gordonne et le Domaine de Camargue de Jarras a connu une progression, à l'exportation, de plus de 10%”, ajoute-t-il.

Le résultat opérationnel a baissé de près de 16% à 7,4 millions d'euros.

Le groupe a effectivement poursuivi ses “restructurations commerciales et industrielles” sur la période, en réalisant notamment 1,1 million d'euros d'investissements.

Sans tenir compte de ces éléments exceptionnels, le résultat opérationnel courant a progressé de 2,4% à 8,5 millions d'euros, soit une marge de 6,8% contre 6,5% un an plus tôt.

Du côté du bilan, “la dette se réduira progressivement au fur et à mesure des paiements des raisins de la vendange 2012, dont le rendement agronomique ne devrait pas dépasser 11.000 kg à l'hectare”, estime le groupe.

En guise de perspectives, Vranken-Pommery estime que les résultats du 1er semestre ne peuvent être extrapolés sur tout 2012. Il ajoute que les tendances observées actuellement “confortent le groupe dans une perspective d'amélioration de la rentabilité opérationnelle courante, tel que déjà annoncé précédemment.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI