Bourse > Volkswagen > Volkswagen : VW pourrait racheter près de 500.000 véhicules diesel aux USA
VOLKSWAGENVOLKSWAGEN VWA - DE0007664005VWA - DE0007664005
148.270 € +1.19 %
146.090 €Ouverture : +1.49 %Perf Ouverture : 148.270 €+ Haut : 146.090 €+ Bas :
146.520 €Clôture veille : 2 660Volume : +0.00 %Capi échangé : 46 248 M€Capi. :

Volkswagen : VW pourrait racheter près de 500.000 véhicules diesel aux USA

Accord entre Volkswagen et les autorités américainesAccord entre Volkswagen et les autorités américaines

par David Shepardson

WASHINGTON (Reuters) - Volkswagen et les autorités américaines sont parvenus à un projet d'accord dans le cadre duquel le constructeur allemand proposerait de racheter près de 500.000 véhicules diesel vendus aux Etats-Unis et équipés de son logiciel de trucage des tests anti-pollution, a-t-on appris mercredi de deux sources informées de l'évolution du dossier.

Le groupe automobile, accusé d'avoir faussé les résultats des tests d'émissions polluantes de plusieurs modèles diesel, devrait déclarer jeudi au juge fédéral de San Francisco chargé de l'affaire qu'il accepte de racheter jusqu'à 500.000 voitures et utilitaires équipés d'un moteur diesel de 2,0 litres de cylindrée, a-t-on précisé.

Son offre concernerait la Jetta, la Golf et l'Audi A3, mais pas les véhicules dotés d'un moteur diesel de 3,0 litres, qui dépasse pourtant lui aussi les limites autorisées en matière d'émissions.

L'action Volkswagen cotée sur le marché américain gagnait près de 6% en fin de séance après ces informations.

Volkswagen a aussi accepté de contribuer à un fonds d'indemnisation des propriétaires de véhicules concernés mais le montant des indemnisations n'est pas encore clairement connu, a dit une troisième source informée des modalités de l'accord.

Le constructeur pourrait aussi proposer de réparer les véhicules diesel qui ne respectent pas les normes anti-pollution en vigueur aux Etats-Unis si les autorités américaines approuvent le processus de modification qu'il proposera ultérieurement, ont expliqué les sources.

Volkswagen paiera une indemnité en numéraire aux propriétaires qui lui revendent leur véhicule ou le font réparer, afin que le montant total qu'ils encaissent soit supérieur à la valeur estimée de leur véhicule sur le marché de l'occasion avant le début du scandale en septembre.

5.000 EUROS D'INDEMNITÉ PAR VÉHICULE ?

Le fonds d'indemnisation pourrait ainsi représenter plus d'un milliard de dollars en plus du coût de rachat des véhicules, a dit une source.

Les propriétaires disposeraient de deux ans environ pour choisir entre une revente ou une modification de leur véhicule. On ignore pour l'instant si Volkswagen pourra lui-même revendre les véhicules qu'il aura repris.

Une porte-parole de VW, l'EPA (l'autorité fédérale américaine de protection de l'environnement) et le ministère de la Justice ont refusé de commenter ces informations.

De son côté, le quotidien allemand Die Welt rapporte que Volkswagen pourrait indemniser les automobilistes américains à hauteur de 5.000 dollars (4.400 euros) par véhicule. Mais une source informée du dossier a déclaré qu'aucune décision n'avait été adoptée sur le montant de l'indemnisation.

Certains points de l'accord sont encore en discussion et tous les détails ne seront pas présentés lors de l'audience prévue jeudi devant le juge.

Au total, VW a reconnu que le dispositif de trucage des tests d'émissions polluantes concernait 11 millions de véhicules dans le monde depuis 2009.

Le scandale a conduit le président du directoire Martin Winterkorn à la démission et provoqué une forte baisse de la valeur boursière du groupe.

Volkswagen est par ailleurs visé par des procédures pénales aux Etats-Unis et par plusieurs enquêtes ailleurs dans le monde.

(Marc Angrand pour le service français)

Copyright © 2016 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...