Bourse > Volkswagen > Volkswagen : Volkswagen s'attend à subir d'importants dégâts liés au trucage
VOLKSWAGENVOLKSWAGEN VWA - DE0007664005VWA - DE0007664005
146.760 € -1.23 %
148.000 €Ouverture : -0.84 %Perf Ouverture : 148.000 €+ Haut : 146.100 €+ Bas :
148.590 €Clôture veille : 3 284Volume : +0.00 %Capi échangé : 45 777 M€Capi. :

Volkswagen : Volkswagen s'attend à subir d'importants dégâts liés au trucage

tradingsat

WOLFSBURG, Allemagne (Reuters) - Le scandale des émissions polluantes va infliger à Volkswagen des dégâts financiers "importants et douloureux", a déclaré mardi le président du directoire du constructeur automobile allemand à des milliers d'employés réunis dans la principale usine du groupe à Wolfsburg.

Cette affaire va occuper Volkswagen "pendant un long moment", a ajouté Matthias Müller, en affirmant que le constructeur n'avait pas cherché à dissimuler ses fautes.

L'action Volkswagen perdait 2,22% vers 10h30 GMT à la Bourse de Francfort, soit à peine plus que l'indice du secteur européen de l'automobile, en recul de 2,00% au même moment.

Volkswagen a déjà provisionné 6,7 milliards d'euros pour couvrir les frais du rappel d'environ 11 millions de véhicules à travers le monde.

Le scandale a éclaté en septembre aux Etats-Unis, où Volkswagen a reconnu avoir installé sur ses véhicules diesels des logiciels de manipulation des tests sur les émissions polluantes.

Au cours de cette assemblée face aux employés, le ministre-président de Basse-Saxe, Land allemand deuxième actionnaire de Volkswagen, a dit s'attendre à d'autres "nouvelles désagréables" cette année.

"Nous allons probablement être confrontés de temps à autres cette année à des nouvelles désagréables relatives au 'dieselgate'", a dit Stephan Weil, tout en jugeant Volkswagen capable de surmonter les conséquences de ce scandale.

La Basse-Saxe, qui détient 20% des actions ordinaires du groupe, n'a "aucune raison" d'affaiblir son engagement à l'égard du constructeur, a-t-il déclaré.

Le parquet de Brunswick, en Basse-Saxe, a pour sa part annoncé mardi avoir élargi son enquête, qui concerne désormais 17 employés de Volkswagen, contre six précédemment.

"Cela concerne l'enquête sur le diesel, le nombre de suspects a augmenté mais aucun n'est membre de la direction", a dit le procureur Klaus Ziehe.

(Andreas Cremer et Edward Taylor; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2016 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...