Bourse > Volkswagen > Volkswagen : Volkswagen à nouveau dans la tourmente
VOLKSWAGENVOLKSWAGEN VWA - DE0007664005VWA - DE0007664005
143.000 € -1.05 %
144.370 €Ouverture : -0.95 %Perf Ouverture : 144.950 €+ Haut : 143.000 €+ Bas :
144.520 €Clôture veille : 443Volume : +0.00 %Capi échangé : 44 604 M€Capi. :

Volkswagen : Volkswagen à nouveau dans la tourmente

Volkswagen à nouveau dans la tourmenteVolkswagen à nouveau dans la tourmente

FRANCFORT (Reuters) - Le titre Volkswagen perdait quelque 3% à la Bourse de Francfort mardi matin au lendemain de l'annonce par les autorités américaines de l'élargissement à des modèles haut de gamme de leur enquête sur la fraude du constructeur aux tests anti-pollution.

L'action Volkswagen, qui a perdu près d'un tiers de sa valeur depuis que le scandale a éclaté le 18 septembre dernier, cède vers 10h20 GMT 3,02% à 109,30 euros, entraînant dans son sillage l'indice regroupant les valeurs automobiles européennes (-1,13%).

Depuis le début de l'année, le titre Volkswagen accuse un repli de près de 41%, après déjà une baisse de 9,6% en 2014, contre respectivement +9,6% et +4% pour l'indice sectoriel.

L'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA) a annoncé lundi qu'elle élargissait le champ de son enquête aux moteurs diesel V6 de 3,0 litres équipant notamment le Porsche Cayenne mais aussi certains modèles haut de gamme des marques Volkswagen et Audi.

L'action Porsche pour sa part cède 2,96% à 42,80 euros. Depuis le début de l'année, le titre de la filiale de Volkswagen est en baisse de 36,5% après -11,2% en 2014.

Selon les analystes financiers, l'élargissement du scandale des émissions aux marques les plus prestigieuses et les rentables de Volkswagen est particulièrement préoccupante et ce d'autant plus que le nouveau président du directoire Matthias Müller, qui a remplacé il y a plus d'un mois son prédécesseur Martin Winterkorn emporté par la tourmente, était auparavant à la tête de Porsche.

"Même le président du directoire Matthias Müller, en tant qu'ancien patron de Porsche, pourrait être amené à se demander s'il a quelque responsabilité (dans ce dossier)", estime Jürgen Pieper, analyste chez Bankhaus Metzler.

LA CE VEUT UN "TABLEAU COMPLET"

Volkswagen, qui a reconnu en septembre avoir installé un logiciel de manipulation sur 11 millions de véhicules à travers le monde, a contesté les nouvelles accusations portées lundi. Le constructeur allemand assure dans un communiqué qu'"aucun logiciel n'a été installé" sur ses moteurs diesel V6 3,0 litres "pour altérer les caractéristiques d'émissions de manière interdite".

Le constructeur, qui ne répond aux questions que par écrit ce mardi, n'en dit pas davantage à ce stade.

Une porte-parole de la Commission européenne a déclaré vouloir un tableau complet des manipulations supposées du groupe Volkswagen.

"Nous voulons de la clarté au plus vite mais il est tout aussi important d'avoir un tableau complet", précise la porte-parole, citée dans un communiqué.

D'après les autorités américaines, environ 10.000 véhicules de grosse cylindrée du groupe Volkswagen sont équipés du logiciel qui permet de fausser les tests anti-pollution.

"C'est l'EPA qui a découvert cette violation des règles et non Volkswagen, ce qui ne laisse pas de susciter des interrogations sur la manière dont remontent les informations, ainsi que sur la transparence et l'intégrité au sein du groupe", écrit dans une note Arndt Ellinghorst, analyste chez Evercore ISI.

(Georgina Prodhan et Andreas Cremer; Patrick Vignal et Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...