Bourse > Volkswagen > Volkswagen : Premiers rappels de Volkswagen en janvier, bouclés fin 2016
VOLKSWAGENVOLKSWAGEN VWA - DE0007664005VWA - DE0007664005
148.200 € +0.98 %
146.100 €Ouverture : +1.44 %Perf Ouverture : 148.730 €+ Haut : 145.720 €+ Bas :
146.760 €Clôture veille : 1 736Volume : +0.00 %Capi échangé : 46 226 M€Capi. :

Volkswagen : Premiers rappels de Volkswagen en janvier, bouclés fin 2016

Premiers rappels de Volkswagen en janvier, bouclés fin 2016Premiers rappels de Volkswagen en janvier, bouclés fin 2016

BERLIN (Reuters) - Le président du directoire de Volkswagen Matthias Müller déclare dans une interview à un journal allemand que le groupe pense entamer en janvier les rappels de voitures concernées par le scandale de manipulation des moteurs diesel et que la révision de toutes les voitures devrait être bouclée d'ici fin 2016.

"Si tout se passe comme prévu, nous pourrons commencer les rappels en janvier", a-t-il dit au Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ). "Toutes les voitures seront arrangées d'ici la fin de 2016."

Il a également dit au journal qu'il pensait que seuls quelques employés étaient impliqués dans le scandale de trucage des moteurs diesel a matraqué son titre et gravement endommagé la réputation du groupe, réfutant l'idée que son prédécesseur Martin Winterkorn pourrait en avoir eu connaissance.

Selon lui, les manipulations proviennent du siège de Volkswagen à Wolfsburg et non de sa filiale aux Etats-Unis.

Une "évolution" plutôt qu'une "révolution" est nécessaire pour remettre Volkswagen sur les rails, a estimé Müller, pronostiquant que le constructeur "resplendira de nouveau" dans deux à trois ans.

"Cette crise nous donne l'occasion de revoir les structures de Volkswagen", a-t-il dit. "Nous voulons une entreprise plus resserrée, plus décentralisée, et nous souhaitons accorder davantage de responsabilités aux marques", a continué le nouveau président du directoire.

Matthias Müller a aussi réfuté l'idée que Volkswagen avait informé les marchés financiers trop tardivement même s'il en a informé les responsables de l'Agence de Protection de l'Environnement (EPA) des semaines avant que l'affaire ne soit rendue publique.

"D'après notre interprétation du droit, nous avons informé à temps", a-t-il dit.

(Noah Barkin, Juliette Rouillon et Eric Faye pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...