Bourse > Volkswagen > Volkswagen : Peu de changement à l'ouverture des Bourses en Europe
VOLKSWAGENVOLKSWAGEN VWA - DE0007664005VWA - DE0007664005
148.520 € +1.20 %
146.100 €Ouverture : +1.66 %Perf Ouverture : 148.730 €+ Haut : 145.720 €+ Bas :
146.760 €Clôture veille : 3 238Volume : +0.00 %Capi échangé : 46 326 M€Capi. :

Volkswagen : Peu de changement à l'ouverture des Bourses en Europe

Peu de changement à l'ouverture des Bourses en EuropePeu de changement à l'ouverture des Bourses en Europe

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes étaient peu changées mardi dans les premiers échanges, coincées entre la bonne tenue des valeurs exportatrices sur fond de nouveau recul de l'euro et la baisse des valeurs automobiles dans le sillage du repli de quelque 4% du titre Volkswagen.

À Paris, l'indice CAC 40 perdait 0,08% à 4.525,88 points à 09h35. À Francfort, le Dax cédait 0,07% mais, à Londres, le FTSE, fermé lundi tout comme Wall Street pour cause de jour férié, avançait de 0,24%

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro abandonne 0,03% mais le FTSEurofirst 300 prend 0,03%.

Face à un dollar galvanisé par la perspective d'une hausse des taux imminente aux Etats-Unis, l'euro recule de 0,14%, à 1,1128 dollar, ce qui porte à 2,8% le recul sur l'ensemble du mois de mai, première baisse mensuelle en quatre mois.

L'accès de faiblesse de l'euro, qui cède également du terrain face au yen et à la livre, est peut-être également lié à la proximité de la réunion de politique monétaire, jeudi, de la Banque centrale européenne (BCE).

Sur le marché des changes, le dollar gagne encore 0,25% face à un panier de devises internationales, se traitant à un pic de deux mois, et 0,12% face au yen.

C'est notamment ce nouveau repli du yen qui a permis à la Bourse de Tokyo d'enchaîner sa deuxième séance consécutive d'un gain de 1% ou plus. Sur l'ensemble du mois de mai, l'indice Nikkei a pris 3,41%, inscrivant sa deuxième hausse mensuelle, après celle de mars (+4,57%), de 2016. Son recul depuis le début de l'année revient à 9,45%.

La bonne tenue du billet vert pèse sur le cours du Brent, qui, également affecté par une hausse de la production au Moyen-Orient, cède 0,46%. A son cours actuel de 49,53 dollars le baril, le Brent est en passe d'inscrire une hausse de près de 2,9% sur l'ensemble du mois de mai, ce qui serait son quatrième mois de progression d'affilée après son creux de plus de 12 ans de 27,1 dollars touché fin janvier.

Le brut léger américain se traite également à 49,53 dollars, mais c'est le fait d'une hausse de 0,41%, favorisée par un pic de la demande en ce début de grands déplacements automobiles liés à la saison estivale aux Etats-Unis.

L'indice regroupant les valeurs pétrolières européennes cède 0,01% dans ce contexte, ce qui ne l'empêche pas de rester en hausse d'environ 6% depuis le début de l'année.

La plus forte baisse sectorielle de la cote est le fait du compartiment automobile, qui recule de 0,7% à la suite de la baisse de 3,48% du titre Volkswagen.

Le constructeur automobile allemand a réaffirmé ses prévisions 2016 d'une baisse de 5% de son chiffre d'affaires du fait du scandale des émissions, d'un repli significatif de ses ventes de voitures particulières et d'une marge opérationnelle comprise entre 5,5% et 6,5%.

Du côté des hausses, le titre Altice affiche l'une des progressions les plus marquées avec un gain de plus de 2,2%, peut-être déclenché par un relèvement de recommandation de Pivotal, passé à acheter.

Malgré le surplace des Bourses, le prix des Bunds allemand est en léger repli. Après neuf séances de suite de baisse, initiées par la vigueur du dollar, le cours de l'or reprend 0,5%. Sur l'ensemble du mois de mai, il est toutefois parti pour accuser une baisse de 6,3% après un gain de près de 5% en avril.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Copyright © 2016 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...