Bourse > Volkswagen > Volkswagen : Les constructeurs allemands se ruent sur les crossovers
VOLKSWAGENVOLKSWAGEN VWA - DE0007664005VWA - DE0007664005
143.000 € -1.05 %
144.370 €Ouverture : -0.95 %Perf Ouverture : 144.950 €+ Haut : 143.000 €+ Bas :
144.520 €Clôture veille : 443Volume : +0.00 %Capi échangé : 44 604 M€Capi. :

Volkswagen : Les constructeurs allemands se ruent sur les crossovers

tradingsat

par Paul Lienert et Andreas Cremer

FRANCFORT (Reuters) - Les constructeurs automobiles allemands accélèrent leur incursions dans le segment des véhicules "crossover" haut de gamme, afin de répondre à une demande pour des voitures alliant les fonctionnalités d'un modèle de type 4x4 (ou SUV) et les performances et le confort de berlines luxueuses.

BMW, numéro un mondial des voitures haut de gamme, ainsi que Daimler, le numéro trois avec Mercedes, prévoient tous deux de porter à sept le nombre de crossovers dans leurs portefeuilles de produits d'ici 2020, selon des sources fournisseurs.

Audi, filiale de Volkswagen et numéro deux mondial du segment haut de gamme, portera de son côté le nombre de ses crossover à six, selon ces mêmes sources.

L'an dernier, près d'une voiture haut de gamme sur quatre vendue en Europe était un crossover ou un sports utility vehicle (SUV) et cette catégorie de marché continue de croître en dépit des inquiétudes sur la consommation et la taille de ce type de voitures, note le cabinet britannique LMC Automotive.

Selon Herbert Diess, chargé du développement chez BMW, le boom des crossovers s'explique en partie par la volonté de certains consommateurs de vouloir se distinguer de la masse, ajoutant que ces voitures véhiculaient l'image d'un "certain style de vie".

La montée en puissance des géants allemands dans les crossovers témoigne d'une tendance de fond. Le salon de Francfort, qui ouvre mardi ses portes à la presse, montrera que BMW, Volkswagen et Daimler ne sont pas les seuls sur les rangs.

Le britannique Jaguar, détenu depuis quelques années par l'indien Tata Group, avait étudié il y a dix ans la faisabilité d'un modèle de luxe 4x4 avant d'abandonner le projet.

Le groupe songe désormais à un crossover -qui sera le premier de son histoire- comme en témoignera le concept C-X17 présenté à Francfort.

STANDS GÉANTS

Les marques de luxe japonaises Lexus et Infiniti, détenues respectivement par Toyota et Nissan, entendent elles aussi renforcer leurs positions dans les crossovers, la première présentant son concept car LF-NX et la deuxième le concept Q30.

Ce dernier, une fois qu'il entrera en phase de production, devrait commencer à être assemblé à l'usine Nissan de Sunderland (Grande-Bretagne) à partir de 2015 puis, dans un deuxième temps à Aguascalientes (Mexique).

L'usine mexicaine de Nissan pourrait également fabriquer le GLA, le crossover de Mercedes-Benz, qui sera commercialisé en Europe à partir du printemps avant d'être mis sur le marché aux Etats-Unis et en Chine.

L'arrivée du GLA est une étape clef dans le déploiement de l'offre crossover de Mercedes, qui s'articule autour des deux plates-formes, la MFA et la MRA, plus grande, qui pourraient fournir la structure de cinq futurs crossovers.

"Notre objectif est de lancer 13 nouveaux modèles, y compris des crossovers d'ici 2020", a dit à Reuters une porte-parole de Mercedes.

BMW présentera à Francfort son X4 -qui avait été dévoilé comme concept car au salon de Shanghai. Ce modèle, qui devrait être dans les concessions en 2014, rejoindra la gamme déjà existante de crossovers, composée des modèles X1, X3, X5, X6.

En plus du lancement de la nouvelle génération de ces modèles au cours des cinq années à venir, BMW entend également commercialiser un modèle compact deux portes, le X2, en 2016 et un X7 quatre portes très haut de gamme d'ici 2018-2019.

Audi, qui a revu à la baisse des projets très ambitieux dans le segment des crossovers, va réactualiser des modèles existants, le Q7, le Q5 et le Q3 entre 2014 et 2018.

La filiale de Volkswagen prépare également la définition de deux grands crossover, le Q6 et le Q8. "Nous prévoyons une extension de notre gamme de SUV mais n'avons pas encore communiqué de détails sur le sujet", a dit un porte-parole d'Audi.

La bonne santé des constructeurs allemands, qui ont maintenu leurs efforts d'investissements malgré la déprime du marché automobile européen, est reflétée par la démesure de leurs stands à Francfort, la palme revenant à BMW.

Le groupe basé à Munich a en effet incorporé aux 10.000 mètres carrés qui lui ont été dévolus au Festhalle de Francfort un circuit d'essais intérieur de 300 mètres, réparti sur trois étages en forme de huit.

Les visiteurs du stand BMW pourront essayer quelque 25 véhicules sur ce circuit, dont la i3, la première voiture tout électrique du constructeur.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...