Bourse > Vinci > Vinci : Rejette les accusations de l'association Sherpa
VINCIVINCI DG - FR0000125486DG - FR0000125486
78.100 € +0.71 % Temps réel Euronext Paris
77.550 €Ouverture : +0.71 %Perf Ouverture : 78.250 €+ Haut : 77.410 €+ Bas :
77.550 €Clôture veille : 1 896 700Volume : +0.32 %Capi échangé : 46 107 M€Capi. :

Vinci : Rejette les accusations de l'association Sherpa

tradingsat

(CercleFinance.com) - Vinci a réagi avec vigueur aux accusations de l'association Sherpa, qui a porté plainte contre le groupe de BTP pour travail forcé au Qatar. En réponse, Vinci attaque Sherpa en diffamation.

En effet, l'association française Sherpa, qui s'est donné pour mission de 'protéger et défendre les populations victimes de crimes économiques', a mis en cause hier Vinci Construction Grands Projets (VCGP) et les dirigeants de sa filiale qatarie QDVC.

Sherpa a déposé plainte contre ces entités du groupe français de BTP et de construction 'pour les infractions de travail forcé, réduction en servitude, et recel' qui toucheraient des travailleurs migrants dans le cadre de chantiers liés, au Qatar, à la future coupe du monde de football de 2022. 'Les enquêtes menées sur place concluent à l'utilisation par ces entreprises de menaces diverses pour contraindre une population vulnérable à des conditions de travail et d'hébergement indignes et à une rémunération dérisoire', affirme l'association.

Une appréciation de la situation que “réfute totalement” Vinci : présent au Qatar depuis 2007, Vinci emploie 3.500 personnes via sa filiale QDVC. Le groupe indique qu'il a “ouvert la porte (des) chantiers aux syndicats et représentants du personnel, aux ONG internationales, et aux journalistes. Ils ont pu constater que (Vinci faisait) mieux que respecter le droit local du travail et les droits fondamentaux. Chaque collaborateur de QDVC bénéficie d`un libre accès à son passeport et les temps de travail et de repos sont strictement observés”, tempête Vinci.

“Plus de 70% de nos ouvriers en fin de contrat décident, en rentrant de vacances, de revenir chez QDVC pour signer un nouveau contrat de deux ans”, affirme également le groupe.

Vinci se déclare “indigné” par ces accusations qui nuisent et annonce qu'il va porter plainte à son tour contre Sherpa pour diffamation. Le groupe entend aussi inviter “sur place et sans délai” les représentants de Sherpa et de la presse qui le souhaitent sur les chantiers et les “bases-vie” concernés.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...