Bourse > Vinci > Vinci : L'éventuelle résiliation des concessions autoroutières repoussée à 2017
VINCIVINCI DG - FR0000125486DG - FR0000125486
77.260 € +0.08 % Temps réel Euronext Paris
76.880 €Ouverture : +0.49 %Perf Ouverture : 77.860 €+ Haut : 76.530 €+ Bas :
77.200 €Clôture veille : 1 172 670Volume : +0.20 %Capi échangé : 45 847 M€Capi. :

Vinci : L'éventuelle résiliation des concessions autoroutières repoussée à 2017

(Tradingsat.com) - Vinci (-1,4%) et Eiffage (-0,3%) perdaient du terrain vendredi matin à la Bourse de Paris, dans le sillage d’un marché mal orienté. Les investisseurs ne s’enflamment pas après la décision du gouvernement de ne pas résilier les contrats de concessions de Vinci Autoroutes, APRR (Eiffage) et Sanef (Abertis) au 1er janvier 2016.

Pour tenir compte du préavis de 1 an, le délai pour mettre fin à ces contrats était fixé au 31 décembre à minuit. Mais Manuel Valls a choisi de temporiser. Le Premier ministre a adressé une lettre au député (PS) Jean-Paul Chanteguet, dans laquelle il lui propose « la mise en place, tout début janvier, d’un groupe de travail », rapporte vendredi le quotidien Les Echos.

Ce groupe de travail sera chargé de travailler sur deux scénarios : une renégociation ou une résiliation au 1er janvier 2017 des contrats. Il examinera ainsi les propositions remises au gouvernement par les sociétés d’autoroutes le 22 décembre.

Selon les informations des Echos, les concessionnaires auraient déjà accepté le principe de reverser de l’argent à l’Etat et d’instaurer un encadrement des profits.

Jean-Paul Chanteguet, rapporteur de la mission d’information sur les autoroutes préconise une "dénonciation des contrats en cours" avec les sociétés concessionnaires d'autoroute (SCA). Lors de la présentation en commission de son rapport le mois dernier, il a exhorté le gouvernement à "agir très vite".


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI