Bourse > Vicat > Vicat : Aurel BGC place l'objectif de cours sous revue
VICATVICAT VCT - FR0000031775VCT - FR0000031775
61.870 € -1.01 % Temps réel Euronext Paris
62.500 €Ouverture : -1.01 %Perf Ouverture : 62.500 €+ Haut : 61.840 €+ Bas :
62.500 €Clôture veille : 21 869Volume : +0.05 %Capi échangé : 2 778 M€Capi. :

Vicat : Aurel BGC place l'objectif de cours sous revue

tradingsat

(CercleFinance.com) - Aurel BGC réitère son opinion d'achat sur Vicat et place l'objectif de cours sous revue, contre 50 euros précédemment, au lendemain de la publication des résultats semestriels, marqués par un EBITDA inférieur aux attentes à fin juin.

'La performance aura été très contrastée par zones géographiques', souligne le bureau d'études. Ainsi, elle est positive au Kazakhstan et en Turquie (volumes et prix en hausse), aux Etats-Unis (hausse des volumes, EBITDA au quasi-équilibre), en France (baisse moins forte des volumes sur le deuxième trimestre) et en Italie ; mais l'Egypte (contexte sécuritaire), l'Inde (environnement concurrentiel) et l'Afrique de l'Ouest (baisse des prix, hausse du coût de l'électricité) sont sous pression.

Le management ne semble pas attendre de rupture dans les tendances sur chacun de ses marchés. En Europe de l'Ouest, la France devrait connaître une baisse des volumes sur le second semestre mais avec des prix toujours solides et les volumes sont attendus en hausse en Suisse.

Aux Etats-Unis, le contexte devrait demeurer favorable. Du côté des pays émergents, qui représentent désormais 70% des capacités de production ciment, Vicat reste optimiste sur la Turquie et le Kazakhstan mais la visibilité sur les autres zones apparaît modeste.

Si les volumes devraient progresser en Afrique de l'Ouest et en Inde, le groupe ne donne pas d'indication sur les prix, si ce n'est qu'ils devraient rester 'très volatiles' en Inde, compte tenu de l'environnement concurrentiel (le pays est en situation de surcapacité).

'Evidemment, la situation politique actuelle en Egypte détériore la visibilité sur les résultats', indique Aurel BGC.

Compte tenu de la performance du titre depuis son initiation en fin d'année 2012 (+16%), la valeur a désormais atteint l'objectif de cours de 50 euros. Par conséquent, l'analyste le place sous revue dans l'attente de la conférence téléphonique.

Il maintient son opinion à l'achat cependant, toujours dans une optique long-terme se basant sur le rééquilibrage des capacités de production dans les émergents, combiné au redressement des Etats-Unis.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI