Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

VEOLIA ENVIRON.

VIE - FR0000124141 SRD PEA PEA-PME
25.060 € -0.28 % Temps réel Euronext Paris

Veolia environ. : En avance sur l'intégration de Suez, Veolia devrait afficher de belles marges en 2022

mercredi 9 novembre 2022 à 11h49
Veolia compte extraire 500 millions d'euros de synergies tirées de l'acquisition de Suez

(BFM Bourse) - Le groupe de services aux collectivités a enregistré une progression organique de ses revenus au troisième trimestre de 13,7%, portés par la hausse des tarifs mais aussi par des volumes en augmentation. La société a confirmé ses objectifs pour l’exercice 2022, et vise même le haut de sa fourchette d'Ebitda.

Après avoir absorbé en début d’année la majeure partie de son concurrent Suez, Veolia est loin de prendre l’eau. Le groupe de services aux collectivités a dévoilé des résultats sur neuf mois en nette progression, hors effet de périmètre.

Veolia fait partie de ces rares entreprises qui communiquent la très grande majorité de ses résultats financiers lors des points trimestriels, mais pas l’intégralité pour autant. Ainsi le résultat net part du groupe, c’est-à-dire le bénéfice, n’est pas publié par le spécialiste du traitement de l'eau et des déchets.

Les revenus du groupe se sont établis à 30,7 milliards d’euros sur les neuf premiers mois de l’année en hausse de 49,1% sur un an à taux de change constants, un chiffre évidemment gonflé par l’acquisition de la majorité des actifs de Suez, à hauteur de 7,13 milliards d’euros. En prenant comme base de référence le nouveau périmètre de Veolia, ce qui revient à retraiter l’impact de cette acquisition, la croissance organique des revenus s’est établie à 13,2% sur les neufs premiers mois de l’année. Le groupe a enregistré une accélération de sa croissance au troisième trimestre, avec une progression de 13,7% sur un an.

Répercussion de l'inflation

"Nos modèles d’indexation tarifaire, auprès de nos clients municipaux, ainsi que notre stricte discipline en termes de prix chez nos clients industriels, nous ont permis d’absorber la hausse des coûts liée à l’accélération de l’inflation et de réaliser une solide croissance de nos résultats", a expliqué la directrice générale, Estelle Brachlianoff, qui a succédé en juillet dernier à Antoine Frérot.

Le groupe indique également avoir enregistré une augmentation de ses volumes sur l’ensemble de ses trois métiers à savoir l’eau, les déchets et l’énergie.

Le résultat brut d’exploitation (Ebitda) a progressé de 5,2% en données comparables sur un an à 4,53 milliards d’euros, tandis que le résultat opérationnel (Ebit) courant a augmenté de 19,4% sur un an hors effets de changes et de périmètre.

La rentabilité de Veolia a été portée par son avancement dans son programme de réductions de coûts qui s’est établi à 264 millions d’euros sur neuf mois, en ligne avec l’objectif du groupe de parvenir à 350 millions d’euros sur l’année. En sus, Veolia est en avance dans l’extraction des synergies générées par le rachat de Suez. Le groupe en a réalisées 98 millions d’euros, soit quasiment la totalité prévue pour l’ensemble de 2022 (100 millions d’euros). Pour rappel, Veolia compte générer un total de 500 millions d’euros en rythme de croisière d’ici à 2025.

A l’issue de ces neufs premiers mois, Veolia a confirmé l’ensemble de ses objectifs pour 2022 à savoir "une solide croissance du chiffre d’affaires", une croissance organique de l’Ebitda comprise entre 4% et 6% et un bénéfice net courant autour de 1,1 milliard d’euros. Estelle Brachlianoff a précisé lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes que la société visait désormais "le haut de la fourchette" de progression de l'Ebitda.

Le ratio d’endettement (la dette nette rapportée à l’Ebitda) est par ailleurs attendu autour de 3. Morgan Stanley juge "rassurant" la confirmation de cet objectif.

Ces chiffres n’enthousiasment pas le marché. Après avoir ouvert en hausse de 1,8% l’action Veolia est stable vers 11h10 à la Bourse de Paris, alors que le CAC 40 recule dans le même temps de 0,5%.

Confiance pour 2023

Morgan Stanley estime que les prévisions du groupe en matière de croissance des résultats demeurent "prudentes", en particulier après les excellentes performances des neuf premiers mois et au regard d'un quatrième trimestre qui s'annonce robuste. La banque rappelle également que l'action Veolia avait bien progressé au cours des dernières semaines.

Veolia a, en effet, enregistré une hausse de son action de plus de 20% sur un mois, et peut donc faire l'objet de prises de bénéfices.

Pour 2023, Estelle Brachlianoff a affiché sa "confiance" affirmant qu'il s'agirait d'une nouvelle année de croissance des résultats pour le groupe, malgré une potentielle récession en Europe. La dirigeante a souligné la résilience des activités du groupe, 85% de son chiffre d'affaires n'étant pas lié à l'évolution de la production industrielle.

Et pour les 15% restants, la directrice générale a indiqué que le groupe pourrait mener des plans d'adaptabilité et d'efficience de coûts, comme chaque année. Autre motif de confiance: les initiatives du groupe dans l'énergie qui ne sont pas "utilisées à plein potentiel" a expliqué Estelle Brachlianoff, citant la production d'électricité à partir de déchets et de biogaz.

Julien Marion - ©2022 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur VEOLIA ENVIRON. en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application BFM Bourse


Par email

Votre avis
Portefeuille Trading
+315.90 % vs +35.03 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour