Bourse > Valeo > Valeo : Le fsi défend la stratégie de valeo face au fonds pardus
VALEOVALEO FR - FR0013176526FR - FR0013176526
59.400 € -0.83 % Temps réel Euronext Paris
59.770 €Ouverture : -0.62 %Perf Ouverture : 59.770 €+ Haut : 58.630 €+ Bas :
59.900 €Clôture veille : 895 594Volume : +0.37 %Capi échangé : 14 205 M€Capi. :

Valeo : Le fsi défend la stratégie de valeo face au fonds pardus

tradingsat

par Julien Ponthus

PARIS (Reuters) - Le Fonds stratégique d'investissement (FSI) a pris la défense mercredi de la direction de Valeo, accusée par le fonds américain Pardus de ne pas agir avec assez de fermeté pour doper le cours de Bourse de l'équipementier automobile.

La stratégie mise en place par le nouveau management s'est déjà traduite par un redressement du titre en Bourse, a fait valoir à Reuters le directeur général du Fonds stratégique d'investissement.

"Dans le cas de Valeo, la stratégie développée a permis une évolution du cours de Bourse très favorable depuis notre entrée", a commenté Jean-Yves Gilet dont l'institution possède 5,88% de l'équipementier.

"Comme investisseur de long terme je suis plus intéressé par les perspectives de développement et de croissance que par le cours de Bourse du jour", a-t-il ajouté.

DÉBAT SUR LA STRATEGIE LE 8 JUIN

Entré début 2009 au capital de Valeo, soit au pire de la crise financière, le FSI a vu le cours de l'équipementier passer de moins de 10 euros à plus de 40 euros aujourd'hui.

Pardus reproche à la direction de Valeo de ne pas s'attaquer de front à l'écart de valorisation entre l'équipementier automobile et ses principaux concurrents.

Le fonds a demandé et obtenu qu'un débat sur la stratégie soit mené lors de l'assemblée générale des actionnaires le 8 juin.

Selon Pardus, Valeo devrait augmenter de 87% son ratio valeur d'entreprise sur excédent brut d'exploitation pour atteindre la moyenne du secteur.

Un temps actionnaire majoritaire, le fonds Pardus ne détient qu'un peu plus de 3% du capital de Valeo.

Le fonds dit "activiste" avait obtenu en 2009 la séparation des fonctions de président et de directeur général du groupe, ainsi qu'un recentrage stratégique sur ses principaux métiers.

Le prédécesseur de Jacques Aschenbroich, Thierry Morin, qui refusait de céder à Pardus sur le premier point, avait dû s'incliner et quitter le groupe en mars de cette année-là.

Depuis, le fonds d'investissement a liquidé une partie de ses positions dans l'équipementier automobile. Sa participation est tombée aujourd'hui à moins de 4%, contre près de 20% il y a deux ans.

Depuis le début de l'année, le titre Valeo est globalement stable, après un bond de plus de 70% sur l'ensemble de 2010. La valorisation du groupe tourne autour de 3,4 milliards d'euros.

Avec Helen Massy-Beresford, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI