Bourse > Ubisoft entertain > Ubisoft entertain : Ubisoft avertit sur ses résultats et montre les dents face à Vivendi
UBISOFT ENTERTAINUBISOFT ENTERTAIN UBI - FR0000054470UBI - FR0000054470
53.780 € +0.52 % Temps réel Euronext Paris
53.430 €Ouverture : +0.66 %Perf Ouverture : 54.330 €+ Haut : 53.430 €+ Bas :
53.500 €Clôture veille : 236 911Volume : +0.21 %Capi échangé : 6 098 M€Capi. :

Ubisoft entertain : Ubisoft avertit sur ses résultats et montre les dents face à Vivendi

(Tradingsat.com) - Ubisoft a averti sur ses résultats 2015-2016, après avoir annoncé des ventes moins bonnes que prévu pour le dernier Assassin's Creed. L'éditeur de jeux a également tenu à se défendre face à la nouvelle montée au capital de Vivendi.

Décevant! Voilà comment qualifier le troisième trimestre d'Ubisoft. L'éditeur de jeux pour consoles premium a fait état d'un chiffre d'affaires de 561,8 millions d'euros (-30,6%), très en-deçà de l'objectif annoncé de 600 millions d'euros. Une déception qui s'explique par le lancement moins dynamique qu'attendu d'Assassin's Creed Syndicate, un des blockbusters de la marque.

La banque d'investissement Natixis, qui avait déjà évoqué le risque d’essoufflement de cette franchise dans une note de novembre, se montre toutefois surprise par la "vitesse de désaffection des joueurs".

D'ailleurs, Ubisoft compte marquer une pause sur cette franchise et, en conséquence, ne lancera pas de nouvel opus en 2016. Une décision qui n'a rien de surprenante dans la mesure où des informations en ce sens avaient déjà fuité début janvier, mais qui risque de fragiliser le groupe, au moins à court terme, qui fait l'objet d'une nouvelle montée au capital non sollicitée (près de 15%) du géant des médias Vivendi.

Une opération de nouveau dénoncée par la direction. "Nous considérons qu'une opération capitalistique doit se passer avec des discussions avec le management, avec une offre, mais pas par un contrôle rampant", a déclaré Alain Martinez, le directeur financier. Le dirigeant estime que "le groupe a tout intérêt à rester indépendant, ne serait-ce que pour nouer des partenariats avec des groupes de médias", comme il le fait librement aujourd'hui.

Des perspectives décevantes à court terme

Ces mauvaises nouvelles ont, en tout cas, poussé la société à revoir ses objectifs pour la fin d'exercice. Elle s'attend désormais à un chiffre d'affaires d'environ 1 360 millions d'euros ( contre 1 460 millions auparavant) et un résultat opérationnel proche de 150 millions d'euros, à comparer aux 200 millions d'euros précédemment annoncés. Et ce, malgré le lancement au quatrième trimestre de deux jeux très attendus: The Division et Far Cry Primal.

Pour ce qui est des perspectives de l'exercice 2016-2017, Ubisoft a présenté une estimation d'Ebit (230 millions d'euros), qualifié de "décevante" par Natixis, même si l'objectif de chiffre d'affaires de 1 700 millions d'euros est jugé "ambitieux". Cette anticipation repose sur la sortie de « Watch Dogs 2 », « For Honor », « South Park », « Ghost Recon » et d'un cinquième jeu AAA (jeu à gros budget) pas encore dévoilée par le groupe.

Dans ce contexte, l'Investor Days, qui se tiendra le 18 février, apportera plus de précisions sur les ambitions et la stratégie de long terme du groupe.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI