Bourse > Tour eiffel > Tour eiffel : Comptes annuels de retour dans le vert
TOUR EIFFELTOUR EIFFEL EIFF - FR0000036816EIFF - FR0000036816
56.500 € -0.02 % Temps réel Euronext Paris
56.510 €Ouverture : -0.02 %Perf Ouverture : 56.520 €+ Haut : 56.370 €+ Bas :
56.510 €Clôture veille : 922Volume : +0.01 %Capi échangé : 691 M€Capi. :

Tour eiffel : Comptes annuels de retour dans le vert

tradingsat

(CercleFinance.com) - La Société de la Tour Eiffel a largement renoué avec les bénéfices en 2010 malgré une diminution de ses loyers sur l'exercice.

La foncière a dégagé un résultat net part du groupe de 42,5 millions d'euros en 2010, contre une perte nette de 60,1 millions d'euros à l'issue de l'exercice précédent.

Il faut dire que Tour Eiffel avait publié des comptes en fortes pertes pour 2009 du fait d'importants ajustements de valeur réalisés sur ses immeubles.

La société assure avoir mis en place une stratégie adaptée et une gestion rigoureuse face à une diminution de 4,6% de ses loyers en 2010 (de 75,7 à 72,2 millions d'euros) liée aux cessions d'immeubles intervenues en 2010 et à une indexation négative.

Au 31 décembre dernier, la valeur de son patrimoine hors droits atteignait 1.022 millions d'euros, contre 1.045 millions d'euros fin 2009.

L'actif net réévalué (ANR) ressort à 73 euros par action, contre 70 euros par action à la fin 2009 (+4,3%).

La société - qui a déjà versé un compte sur dividende 2010 de deux euros par action en octobre dernier - a l'intention de verser un solde de dividende de 2,20 euros par action, soit une augmentation de 5% par rapport à 2009.

Abordant ses perspectives, Tour Eiffel dit vouloir continuer à pérenniser et sécuriser ses revenus locatifs existants en 2011, afin de maintenir sa politique de distribution aux actionnaires, 'en ligne avec l'évolution du cash flow courant'.

Le titre était en baisse de 0,6% à 62,4 euros jeudi sur le compartiment B ('mid caps') d'Euronext Paris.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI