Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

THALES

HO - FR0000121329 SRD PEA PEA-PME
110.750 € -1.29 % Temps réel Euronext Paris

Thales : Thales et socgen signent en angola, total pousse fort

vendredi 23 mai 2008 à 14h48
BFM Bourse

par Emmanuel Jarry

LUANDA (Reuters) - Le groupe français Thales a signé vendredi à Luanda un contrat de 140 millions d'euros pour la fourniture à l'Angola d'un système de télécommunications gouvernementales civiles et militaires.

De son côté, la Société générale a signé une ligne de crédit-acheteurs de 300 millions de dollars avec les autorités angolaises.

Ces accords ont été signés à l'occasion de la visite de Nicolas Sarkozy à Luanda, la première d'un président français depuis 1998.

Le groupe Castel a confirmé pour sa part sa volonté d'investir 300 millions d'euros supplémentaires en Angola, pour l'installation de deux brasseries.

Les deux gouvernements ont signé de leur côté plusieurs accords de coopération dans le domaine de l'eau et de l'assainissement, de la santé et de l'éducation.

Après un entretien avec le président angolais José Eduardo Dos Santos, Nicolas Sarkozy a annoncé que l'Agence française de développement allait reprendre ses activités en Angola et que la Coface, organisme de garantie des investissements français à l'étranger, allait recommencer à y garantir des crédits.

De son côté, le groupe Total, représenté par son directeur général Christophe de Margerie, s'est engagé à financer la construction en Angola de quatre lycées, qui devraient ouvrir en février 2009.

"Notre rôle n'est pas de venir simplement en disant je prends votre pétrole et votre gaz et je m'en vais", a expliqué Christophe de Margerie. "Quand on se développe dans ce pays, qu'on y est depuis plusieurs dizaines d'années et probablement encore pour de nombreuses dizaines d'années, participer au développement d'un secteur qui a été très touché par la guerre civile, c'est notre rôle."

Il a évalué à au moins deux ou trois millions de dollars la construction des quatre lycées en question.

Le groupe Total est le deuxième opérateur pétrolier étranger en Angola après l'américain Exxon et ambitionne de devenir le numéro un dans les prochaines années.

BOLLORE S'INTÉRESSE AU PORT DE LUANDA

Selon Christophe de Margerie, Total a pour objectif d'extraire 700.000 barils par jour (bpj) des gisement angolais d'ici deux ans et demi et environ un million de bpj d'ici cinq à six ans, au lieu de près de 300.000 aujourd'hui.

Dans la délégation française figuraient également le PDG d'Air France, Jean-Cyril Spinetta, et le vice-président du groupe Bolloré, Michel Roussin.

Air France s'efforce d'aider la compagnie aérienne angolaise Taag à sortir de la liste noire européenne.

La compagnie française est déjà, avec un de ses Airbus A330, l'opérateur d'une liaison aérienne entre la France et l'Angola pour le compte de Taag.

"Une société de conseil technique, Air France consulting, travaille sur un programme complet pour que la compagnie angolaise puisse le plus rapidement être reconnue comme une compagnie respectant parfaitement l'ensemble des réglementations", a déclaré à Reuters Jean-Cyril Spinetta.

"Dès lors que ces relations seront reparties, nous essaierons d'offrir avec la compagnie angolaise quatre liaisons Paris-Luanda par semaine - deux pour la compagnie angolaise et deux pour Air France - au lieu de deux. C'est pour ça que je suis venu", a-t-il ajouté.

La France entend aider Taag à entretenir ses appareils et à former ses équipages et techniciens, a confirmé l'entourage de Nicolas Sarkozy.

Quant à Michel Roussin, il a déclaré que le groupe Bolloré proposait ses services pour améliorer les infrastructures et la gestion du port de Luanda, qui est engorgé.

"Compte tenu de notre savoir faire et notre habitude de la gestion portuaire, nous pouvons apporter aux autorités angolaises, si elles le souhaitent, notre savoir faire, et nous sommes tout à fait disposés à investir de façon significative en Angola", a-t-il déclaré à Reuters.

"Nous sommes en discussion permanente pour développer notre activité (en Angola)", a-t-il ajouté. "Je pense qu'on est dans une phase intéressante et je reviendrai en dehors de cette délégation officielle pour suivre la phase finale de nos négociations."

Emmanuel Jarry

Copyright (C) 2007-2008 Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur THALES en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+315.60 % vs +15.75 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat