Bourse > Thales > Thales : Thales et dassault signent la modernisation des mirage indiens
THALESTHALES HO - FR0000121329HO - FR0000121329
96.520 € +0.23 % Temps réel Euronext Paris
96.180 €Ouverture : +0.35 %Perf Ouverture : 96.940 €+ Haut : 96.060 €+ Bas :
96.300 €Clôture veille : 342 623Volume : +0.16 %Capi échangé : 20 434 M€Capi. :

Thales : Thales et dassault signent la modernisation des mirage indiens

tradingsat

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Thales et Dassault Aviation ont signé vendredi le contrat attendu de longue date de modernisation des avions de combat Mirage 2000 de l'armée indienne, une nouvelle de bon augure pour un autre appel d'offres dans lequel le Rafale est l'un des deux finalistes.

Ce contrat, qui porte sur 51 avions de combat bimoteurs Mirage 2000 acquis dans les années 1980 et 1990, représente environ un milliard d'euros pour Thales, a précisé Luc Vigneron lors d'un entretien téléphonique accordé à Reuters.

"C'est une marque de confiance qui nous donne bon espoir dans la compétition suivante", a-t-il dit, faisant référence à l'appel d'offre indien pour 126 avions de combat pour lequel le Rafale de Dassault Aviation et le Typhoon du consortium européen Eurofighter ont été présélectionnés.

Thales assurera les trois quarts du contrat et Dassault Aviation le reste, qui est évalué à plus de 400 millions d'euros.

Les deux groupes moderniseront en France les deux premiers avions que l'Inde réceptionnera début 2015.

Ils superviseront la modernisation de deux autres appareils réalisée à Bangalore par l'entreprise publique indienne Hindustan Aeronautics Ltd (HAL) et dont la livraison est prévue à l'automne 2015. HAL poursuivra ensuite la modernisation des autres Mirage 2000 avec des équipements et une assistance technique française, mais adoptant un standard technique indien.

CONTRAT DE MISSILES ÉVALUÉ À 900 MILLIONS D'EUROS

Le contrat d'armement en missiles des Mirage 2000, pour lequel le favori est MBDA détenu par EADS, BAE Systems et Finmeccanica, évalué à environ 900 millions d'euros, pourrait encore prendre quelques semaines.

Un porte-parole de MBDA a déclaré espérer une décision en septembre, tout en précisant que la victoire du tandem Thales-Dassault ne garantissait pas à 100% l'obtention du contrat pour le fabricant de missiles.

Luc Vigneron a précisé que Thales s'était engagé à ce que 30% soit réalisé en Inde.

"Au-delà du partenariat stratégique développé avec HAL, nous allons pouvoir développer des relations avec d'autres industriels indiens, c'est quelque chose qui est potentiellement bénéfique pour d'autres activités de Thales en Inde à moyen, long terme", a-t-il expliqué.

Thales a publié mercredi une amélioration de sa marge opérationnelle courante plus marquée que prévu au premier semestre grâce à une meilleure exécution de ses contrats, laquelle était largement responsable de la perte accusée par le groupe en 2010.

Le groupe, qui fournit les radars du Rafale de Dassault Aviation, espère que son premier actionnaire industriel avec 26% du capital, décrochera l'appel d'offres pour les 126 avions de combat évalué à 11 milliards de dollars (7,7 milliards d'euros).

L'Inde a retenu en avril comme finalistes le Rafale et le Typhoon d'Eurofighter, qui regroupe EADS, BAE Systems et Finmeccanica, plutôt que les américains Boeing et Lockheed Martin.

Edité par Matthieu Protard

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...