Bourse > Thales > Thales : Thales en mode croissance accélérée
THALESTHALES HO - FR0000121329HO - FR0000121329
94.340 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
95.080 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 19 972 M€Capi. :

Thales : Thales en mode croissance accélérée

Thales en mode croissance accélérée pour les années à venirThales en mode croissance accélérée pour les années à venir

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Après des années à la peine, Thales est enfin passé à la vitesse supérieure, affichant des ambitions de croissance soutenue sur la base de prises de commandes record et bien réparties entre ses activités.

Signe de sa confiance retrouvée, l'équipementier spécialisé dans l'aérospatiale, le transport et la défense a annoncé mardi avoir relevé son dividende pour 2015 à 1,36 euro par action, après l'avoir maintenu à 1,12 euro l'année précédente.

"On a une suffisamment bonne visibilité aujourd'hui pour à la fois s'engager sur 2016 mais aussi sur 2017 et 2018", a déclaré le PDG Patrice Caine à des journalistes.

Thales vise désormais une croissance organique de son chiffre d'affaires de l'ordre de 5% chaque année jusqu'en 2018, et non plus de 2 à 3%, après avoir enregistré l'an passé un rythme de 4,5%, portant ses ventes à un niveau de 14,063 milliards d'euros supérieur aux attentes.

Le groupe a profité d'un bond de 31% de ses prises de commandes, à 18,9 milliards d'euros, soutenues par un méga-contrat de signalisation du métro londonien et des commandes d'avions de combat Rafale de Dassault Aviation en Egypte et au Qatar, donnant un "book-to-bill" de 1,34.

"Aujourd'hui on a dans nos prévisions de prises de commandes la même résilience qu'en 2015, avec un étalement géographique qui est tout à fait rassurant", a estimé Patrice Caine.

Il a précisé ne pas avoir décelé de changement de comportement des clients du groupe malgré les tensions macroéconomiques de ces dernières semaines.

PAS DE FIN DE CYCLE HAUSSIER DANS L'AÉRONAUTIQUE

Tandis qu'une reprise dans les télécoms civils bénéficie à l'activité spatiale du groupe, l'aéronautique reste portée par les hausses de cadence de production d'Airbus et Boeing sur fond de croissance continue du trafic aérien.

"Très honnêtement, pour nous, on ne voit pas de fin de cycle haussier", a souligné Patrice Caine, cherchant à dissiper des inquiétudes apparues sur le marché.

Thales a en outre amélioré d'un point son taux de marge opérationnelle l'an passé, à 8,6%, et confirmé son objectif de 9,5%-10% à l'horizon 2017-2018.

Pour 2016, le groupe prévoit une nouvelle hausse de son bénéfice opérationnel (Ebit), à 1,300-1,330 milliard d'euros, après avoir là aussi dépassé les attentes l'an passé, espérant ramener à l'équilibre son activité transport, son seul point noir.

Thales a également plus que doublé son free cash flow opérationnel en 2015, à 1,110 milliard d'euros.

Le constructeur naval militaire DCNS, dont Thales détient 35%, a annoncé lundi viser une hausse de l'ordre de 10 à 15% de son bénéfice net en 2016, après avoir renoué avec les profits en 2015, et espère décrocher un méga-contrat de sous-marins en Australie cette année.

"Les résultats sont vraiment solides. C'est particulièrement bon du côté du carnet de commandes et du free cash flow", constate un trader en poste à Londres. "En plus, s'agissant des perspectives, le groupe est toujours prudent, c'est donc plutôt bon signe."

En Bourse, la réaction est d'ailleurs vive à cette publication, l'action signant la meilleure performance de l'indice SBF 120 avec un gain de 7,48% à 71,70 euros à 09h32, contre une baisse de 0,44% pour l'indice au même moment.

(Avec Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2016 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...