Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

TF1

TFI - FR0000054900 SRD PEA PEA-PME
8.385 € -0.36 % Temps réel Euronext Paris

Tf1 : Les revenus publicitaires de TF1 se stabilisent et ses bénéfices redécollent

jeudi 29 avril 2021 à 13h50
TF1 décolle en réaction à ses résultats trimestriels

(BFM Bourse) - Le titre TF1 revient à un sommet depuis l'été 2019 alors que le bénéfice net du groupe a bondi de 42% sur un an au premier trimestre 2021, notamment aidé par les performances de ses activités studios et divertissements. Le groupe indique par ailleurs suivre le dossier de la vente de M6.

En tête du SBF 120, TF1 décolle de 5,7% à 8,57 euros, un niveau inédit depuis septembre 2019, dans le sillage d'un point d'activité trimestriel rassurant qui conduit UBS à rehausser sa cible de 6,8 à 7,8 euros, ce qui implique néanmoins un potentiel de baisse de près de 10% au cours actuel.

Dans une fournée matinale globalement très positive de publications trimestrielles, le groupe de médias a nettement dépassé les attentes du marché en faisant état d'un chiffre d'affaires consolidé de 509,8 millions d'euros sur les trois premiers mois de l'année, soit respectivement 7 et 6% au-dessus des estimations de Goldman Sachs et d'UBS. Le bénéfice net s'établit pour sa part à 34,3 millions d'euros, en hausse de 42% par rapport au premier trimestre 2020, ce qui fait ressortir un taux de marge opérationnelle courante de 11,1%, en redressement prononcé sur un an (8,9% sur les trois premiers mois de 2020) et juste en-deçà de son niveau de son niveau du premier trimestre 2019 (11,4%).

Les revenus publicitaires du groupe sont restés stables (+0,6%) en ce début d'année, à 357,9 millions d'euros, après avoir plongé de près de 40% l'an dernier sur la même période. "On ne retrouve pas encore les niveaux de 2019 (394,9 millions, NDLR). Il y a encore des secteurs qui ne sont pas retenus en investissements publicitaires comme le voyage, la culture, l'automobile, et qui restent en retrait", a indiqué le directeur financier de TF1 Philippe Denery lors d'une conférence téléphonique. "On a d'autres secteurs qui "performent" bien, notamment la distribution, le e-commerce... mais cela ne compense pas complètement l'absence de certains secteurs", a-t-il ajouté.

De nombreuses productions prévues

Les résultats du groupe sont principalement tirés par ceux du pôle studios et divertissements dont les revenus ont bondi de 13,4% sur un an à 77,7 millions d'euros, tiré par l'activité de la filiale Newen qui a bénéficié "d'un effet de rattrapage, suite au décalage de certaines productions prévues en 2020" a indiqué le groupe dans un communiqué. Le carnet de commandes a également progressé en valeur sur un an, avec la confirmation de plusieurs productions pour le studio Newen, dont Marie-Antoinette, série co-produite avec Banijay pour Canal+ et Diamonds pour Netflix.

Si le groupe se veut prudent pour le reste de l'exercice, se gardant de fournir des prévisions chiffrés "dans un environnement qui reste quand même très incertain" selon Philippe Denery, il estime néanmoins que "le printemps et l'été 2021 seront des moments forts", notamment grâce à la diffusion de l'Euro 2021 - TF1 évoque également des nouveaux formats de divertissement comme Game of Talents.

Lors d'une conférence avec des analystes, le directeur financier du groupe a par ailleurs déclaré que "TF1 avait toujours été en faveur d'une consolidation sur le marché français" et qu'à cet égard, le groupe "regarde" le dossier de la vente de M6 annoncée par son actionnaire allemand Bertelsmann en mars dernier.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur TF1 en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+319.10 % vs +33.15 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat