Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

TECHNIPFMC

FTI - GB00BDSFG982 SRD PEA PEA-PME
6.870 € +1.15 % Temps réel Euronext Paris

Technipfmc : Technip Energies s'envole pour son premier jour de cotation

mardi 16 février 2021 à 17h00
Technip Energies s'envole pour son premier jour de cotation

(BFM Bourse) - Issue du projet de scission -évoqué depuis 2019 mais finalisé ce lundi- du parapétrolier TechnipFMC, la nouvelle entité dédiée au gaz naturel et aux énergies vertes baptisée Technip Energies réalise des premiers pas spectaculaires sur le marché parisien ce mardi.

Une nouvelle ère s'ouvre pour TechnipFMC, société née de la fusion entre le tricolore Technip et l'américain FMC en 2017. Annoncée à l'été 2019 mais reportée en raison de la crise sanitaire qui a provoqué un plongeon sans précédent des cours du brut, la scission du groupe en deux entités distinctes a été finalisée ce lundi. La nouvelle société, Technip Energies, reprend les activités d'ingénierie et de technologie. Basée à Paris (mais domiciliée à Amsterdam), elle revendique "des positions de leader dans le gaz naturel liquéfié (GNL), l'hydrogène et l'éthylène", ainsi qu'une "présence forte sur les marchés en croissance de l'hydrogène bleu et vert, la chimie durable et la gestion du CO2".

Le groupe américain a justifié l'opération en faisant valoir que les deux entreprises ont des marchés et des bases de clients distincts et pourraient à l'avenir se concentrer sur leurs stratégies respectives et bénéficier d'une "plus grande agilité et de meilleures opportunités de croissance".

"Nous sommes fiers de lancer Technip Energies en tant que société cotée en Bourse", a commenté Arnaud Pieton, PDG de Technip Energies, cité dans le communiqué. "En tant que leader du marché et seul pure-player entièrement intégré de l’industrie, nous sommes particulièrement bien placés pour aider nos clients à valoriser leurs ressources énergétiques traditionnelles et nouvelles, tout en soutenant leurs ambitions dans le domaine de la transition énergétique" a pour sa part affirmé le PDG de TechnipFMC Doug Pferdehirt, qui s'est félicité du succès de l'opération lundi.

Dans le cadre de celle-ci, le cours de référence de Technip Energies a été fixée à 9 euros avant sa cotation directe sur Euronext ce mardi, où le titre est désormais négocié sous le symbole "TE". Et pour ses premiers pas sur le marché, celui-ci est particulièrement recherché par les investisseurs et affiche la meilleure performance de l'ensemble de la cote parisienne avec un bond de 43% à 12,875 euros à 16h30. Cette flambée valorise le groupe qui emploie environ 15.000 salariés dans 34 pays à plus de 2,3 milliards d'euros, soit à peine moins que TechnipFMC (-5,2% à 3,1 milliards), dont le siège va déménager de Londres au Texas et qui va désormais se concentrer sur les équipements et services.

Au niveau de la structure capitalistique de la nouvelle entité, TechnipFMC a distribué 50,1% du tour de table de Technip Energies à ses actionnaires actuels et compte procéder à une vente "ordonnée" et "dans la durée" de sa participation résiduelle dans Technip Energies, ce qu'il pourra faire après une période de blocage de 60 jours à compter de la date de la séparation. En plus des titres qu'elle recevra en tant qu'actionnaire actuel de TechnipFMC (avec 5,5% du capital), Bpifrance a prévu d'investir 200 millions de dollars supplémentaires et de devenir ainsi "un actionnaire de référence et de long terme" de Technip Energies.

Cette dernière indique disposer d'un "réservoir important d'opportunités de marché" annuel estimé à plus de 100 milliards d'euros. Son carnet de commandes s'établissait à 13,2 milliards à fin juin 2020 et son bilan d'ouverture devrait afficher un montant de dette brute de 750 millions et 3,1 milliards de trésorerie. "Aujourd'hui, notre important carnet de commandes associé à une large gamme d'opportunités commerciales nous apportent une grande visibilité sur nos revenus et le potentiel d'expansion de nos marges à moyen terme", a fait valoir son directeur général, Arnaud Pieton, cité dans le communiqué. Ce carnet de commandes s'est en outre étoffé ce lundi d'un contrat XXL décroché la semaine dernière au Qatar avec son partenaire nippon Chiboya pour 13 milliards de dollars (dont la moitié pour le groupe tricolore). Celui-ci prévoit l'installation de quatre unités géantes de liquéfaction de gaz naturel reliées au champ offshore North Field, le plus grand au monde de gaz naturel. Ces 4 unités permettront d'augmenter la production de GNL du Qatar de 40%, ce qui en fera le premier producteur mondial.

Technip Energies prévoit en outre une "forte demande" à long terme dans le gaz et dans l'aval, mais précise élargir son champ de compétences à de nouveaux marchés en croissance, notamment dans les services, la transition énergétique ainsi qu'"une sélection d'autres secteurs industriels" tels que l'hydrogène offshore, l'éolien flottant ou encore "l'agritech".

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur TECHNIPFMC en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+323.00 % vs +15.29 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat