Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Suez(rompus)

SZE - FR0000120529
27.260 +0.16 %

Suez(rompus) : Suez environnement vise une hausse de 8% de l'ebitda sur 2009-10

lundi 16 juin 2008 à 09h29
BFM Bourse

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) - Suez Environnement, filiale de Suez, annonce viser une croissance annuelle moyenne de son Ebitda, hors acquisitions stratégiques, de 8% sur la période 2009-2010.

La société de services à l'environnement (distribution d'eau, traitement des déchets), qui doit être introduite en Bourse le 22 juillet à l'occasion de la fusion de sa maison mère avec Gaz de France - prévue le même jour - vise également une croissance organique annuelle moyenne de son chiffre d'affaires supérieure à 5%.

Elle a précisé dans un communiqué qu'elle projetait de réaliser des acquisitions industrielles de proximité (de petite ou moyenne taille, dans des activités où le groupe est déjà présent) ayant un impact supérieur à 2% sur la croissance du chiffre d'affaires.

"Au delà de cette croissance et dans le respect des critères d'investissement du groupe et sous réserve de conditions de marchés favorables, Suez Environnement pourrait envisager de réaliser des acquisitions stratégiques, créatrices de valeur, qui pourraient apporter quelques points de croissance supplémentaires sur la période."

Pour l'exercice 2008, la société prévoit d'atteindre un résultat brut d'exploitation (Ebitda nouvelle définition, soit 2,0 milliards d'euros en 2007) compris entre 2,10 et 2,15 milliards d'euros.

"Ces objectifs de croissance d'Ebitda, sur la période 2008-2010, reposent sur un montant total d'investissements industriels d'environ 4,5 milliards d'euros, qui comprend les investissements de maintenance et de développement, ainsi que des acquisitions industrielles de proximité; et sur la poursuite de l'amélioration de la rentabilité des activités du groupe."

Suez Environnement proposera un dividende en 2009, au titre de l'exercice 2008, de 0,65 euro par action, soit une distribution de 320 millions d'euros. Le groupe se fixe par ailleurs un objectif de croissance annuelle de son dividende au moins égale à 10% pour les deux années suivantes.

51% AUX MAINS DU PUBLIC

"Dans le cadre de cette politique de distribution de dividendes et des objectifs de croissance (...), le groupe a pour objectif de conserver un ratio dette nette/Ebitda inférieur à 3 fois sur la période 2008-2010, hors impact d'éventuelles acquisitions stratégiques".

Suez Environnement a enregistré une croissance de son bénéfice net hors exceptionnels de plus de 8% sur chacune des trois dernières années, un point de plus que celle de la moyenne des revenus.

Pour l'essentiel organique, la croissance de l'activité a atteint 7,1% en moyenne sur les trois derniers exercices.

La marge d'Ebitda a progressé de 0,6 point sur la période, pour atteindre 17,5% l'an passé, la croissance annuelle de l'Ebitda étant de 8,8% en moyenne, tandis que le résultat net, part du groupe, a été l'an passé de 492 millions d'euros.

La dette de Suez Environnement s'élevait à 5.387 millions d'euros à fin 2007 pour des capitaux propres de 4.257 millions.

Préalablement à l'introduction en Bourse, 65% du capital de Suez Environnement sera distribué aux actionnaires de Suez, qui recevront une action Suez Environnement pour quatre actions Suez.

Lors de la cotation, pour laquelle l'AMF a donné son visa, l'actionnariat devrait être le suivant : GDF SUEZ aura environ 35%, les cinq autres actionnaires membres du pacte conclu pour 5 ans (Groupe Bruxelles Lambert, la CDC, Areva, CNP Assurances et la holding belge Sofina) 12%, les salariés représenteront 2% et le public 51%.

Le conseil d'administration comptera 18 membres, dont 9 présentés par GDF-Suez, 5 par les grands actionnaires de Suez (GBL, CDC, Areva, CNP, Sofina) et 4 indépendants.

"BASE EUROPÉENNE SOLIDE"

Jean-Louis Chaussade sera administrateur et directeur général du groupe tandis que Gérard Mestrallet deviendra le président (non exécutif) du conseil d'administration.

Le groupe souhaite consolider et renforcer ses positions en Europe de l'Ouest, dans l'eau (France, Espagne, Italie, Allemagne, Royaume-Uni) et les déchets (France, Benelux, Allemagne, Royaume-Uni, Scandinavie) et développer des "places fortes" aux États-Unis, en Chine et en Australie.

Il perçoit en outre des "opportunités de développement attractives dans certaines régions du monde, en particulier l'Europe Centrale, le bassin Méditerranéen et les pays du Golfe" et entend poursuivre sa politique de partenariats de long terme avec des acteurs locaux.

Après le recentrage de 2005 et 2006 sur les actifs les plus rentables, qui s'est traduit par des cessions en Amérique latine ou celle de Northumbrian Water au Royaume-Uni, l'Europe représente aujourd'hui près de 80% de l'activité du groupe.

Avec un chiffre d'affaires de 12,0 milliards d'euros en 2007, Suez Environnement se situe au deuxième rang mondial des services à l'environnement derrière son grand rival français Veolia.

Benjamin Mallet, édité par Pascale Denis

Copyright (C) 2007-2008 Reuters

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+329.20 % vs +12.61 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat