Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

SOLUTIONS 30 SE

S30 - FR0013379484 SRD PEA PEA-PME
9.850 € -0.20 % Temps réel Euronext Paris

Solutions 30 se : Cible de nouvelles accusations, Solutions 30 cote de nouveau en Bourse... et replonge

mardi 15 décembre 2020 à 10h41

(BFM Bourse) - Le fonds Muddy Waters a adressé mardi avant Bourse une nouvelle série de questions au président de Solutions 30, relevant des contradictions entre les précédentes réponses du groupe et l'interview d'Angelo Zito publiée lundi par Zone Bourse, et s'étonne des conditions d'une transaction au profit de Francesco Serafini, membre du conseil de surveillance.

Ayant chuté de 26% en deux séances avant d'être suspendu de cotations vendredi et lundi à la demande de la société, le titre Solutions 30 chute de plus belle mardi matin à la reprise des cotations face à une nouvelle salve d'accusations de la part de Muddy Waters Capital quant à sa gouvernance.

Face à l'afflux d'ordres de vente, il a fallu près de trois quarts d'heure pour établir la première cotation, avec à la clé une chute de 31,36% du cours à 10,09 euros -un plus bas depuis mai dernier- peu avant 10h00.

Vers une plainte devant le PNF

Lundi, le groupe a publié un communiqué de presse annonçant son intention de plainte devant le parquet national financier (PNF) pour diffusion d’informations fausses et trompeuses et rappelé avoir publié sur son site "les réponses nécessaires afin de mettre un terme à toutes les suspicions que ces informations avaient vocation à faire naître". D'autre part, le conseil de surveillance a nommé des experts externes afin "d’analyser, en toute indépendance, la campagne menée, le préjudice subi et le bien-fondé des réponses apportées". Ces missions ont été confiées à Didier Kling, l’auditeur indépendant président de la CCI de Paris et ancien président de la Chambre nationale des conseils experts financiers, ainsi qu’à un cabinet d’intelligence économique.

Entretemps, Angelo Zito, auditeur chargé notamment d'aider le groupe dans ses démarches d'établissement au Luxembourg (depuis la France), a reconnu dans une longue interview accordée au site Zone Bourse avoir bien été condamné pour association avec la mafia, mais non pour blanchiment d'argent.

Muddy Waters mise sur une chute de l'action

Mardi matin, le fonds Muddy Waters a répliqué en confirmant maintenir une position de vente à découvert sur Solutions 30 (autrement dit le fonds mise sur une chute de l'action), affirmant que plusieurs points clés restaient irrésolus et que demeuraient des contradictions par rapport aux réponses apportées jusqu'ici par l'entreprise dirigée par Gianbeppi Fortis.

Si le groupe a comme il l'affirme cessé toute relation avec la Fiduciaire du Kiem de M. Zito après qu'un manager de Solutions 30 a vu dans un journal italien son nom associé à une affaire en lien avec la mafia, le fonds se demande pourquoi avoir alors continué à travailler avec M. Léger, ancien collaborateur de M. Zito et partie prenante à la transaction par laquelle la firme a acheté CPCP Telecom. Muddy Waters pointe aussi les conditions du rachat de cette entité, dont la clause d'earn-out (versement d'une certaine somme d'argent par l'acquéreur d'une société à son ancien propriétaire en fonction des performances de ladite société) semble avoir été payée, selon lui, à une tierce partie.

Des achats-reventes dans le viseur

Le fonds semble également douter que Solutions 30 n'ait pas eu connaissance du fait que la société écran Brand 30 (mise en place selon le groupe en vue de faciliter son établissement au Luxembourg) ait préalablement appartenu à Paul Kythreotis.

Dans sa nouvelle attaque (sur cinq pages au total), Muddy Waters somme également l'entreprise d'expliquer l'acquisition du solde du capital des sociétés Business Solutions Italia Srl et Business Remote Solutions Italia Srl (BSI et BRSI) auprès de Francesco Serafini (vice-président du conseil de surveillance) via sa holding F2LInvest. De plus, selon le fonds, Solutions 30 a ensuite revendu la totalité du capital de BSI et BRSI deux mois plus tard, pour un prix deux fois moins cher que la valorisation d'achat, à une autre partie liée.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur SOLUTIONS 30 SE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+323.00 % vs +16.35 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat