Bourse > Soitec > Soitec : Lourde perte et faible visibilité, le titre sous pression
SOITECSOITEC SOI - FR0013227113SOI - FR0013227113
48.770 € -1.77 % Temps réel Euronext Paris
49.650 €Ouverture : -1.77 %Perf Ouverture : 50.280 €+ Haut : 48.550 €+ Bas :
49.650 €Clôture veille : 197 110Volume : +0.65 %Capi échangé : 1 478 M€Capi. :

Soitec : Lourde perte et faible visibilité, le titre sous pression

SoitecSoitec

(Tradingsat.com) - Soitec évolue sous pression mercredi (-3% à 2,29 euros vers 11h15) après l'annonce d'une perte nette de 132,3 millions d'euros pour le premier semestre de son exercice 2012-2013, en forte augmentation par rapport à la même période un an plus tôt (perte de 12,9 millions d'euros), sous l'effet de la chute des ventes de l'activité Electronique et des investissements significatifs réalisés au sein de la Division Energie.

Le flou demeure en outre sur les perspectives, alors que le groupe anticipe que son résultat opérationnel restera négatif sur l’ensemble de l’exercice 2012-2013, estimant que "l'activité de la Division Electronique devrait demeurer faible sur les prochains trimestres avec une visibilité limitée au second semestre de l’exercice en cours".

De plus, "au-delà, les choix majeurs qui sont en cours par les différents acteurs du secteur Electronique pourront substantiellement modifier positivement ou négativement les perspectives du groupe compte tenu de l’importance du chiffre d’affaires issu de l’activité concernée par ces évolutions technologiques", prévient Soitec.

En attendant, la société estime que "la trésorerie disponible à fin septembre 2012 devrait rester suffisante pour permettre de satisfaire aux enjeux et opportunités de l’exercice 2013-2014".

A la suite de cette publication, les analystes d'Oddo ont confirmé aujourd'hui leur opinion "Alléger" et leur objectif de cours de 2 euros sur Soitec. Le broker souligne plusieurs mauvaises nouvelles. Notamment la décision d'AMD, premier client de Soitec, de proposer de nouveaux processeurs n'utilisant pas la technologies du silicium sur isolant fournie par le groupe français. Ainsi que le fait que la reconnaissance du chiffre d’affaires associé au projet de ferme solaire en Afrique du Sud dépendra de son refinancement complet.

Or, Oddo évoque une situation bilancielle "tendue avec une dette nette de 45 millions d'euros à fin septembre, contre une trésorerie nette de 96 millions d'euros à fin mars), et encore 40 millions d'euros de dépenses d'investissement au second semestre".


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI