Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

SODEXO

SW - FR0000121220 SRD PEA PEA-PME
75.040 € -0.98 % Temps réel Euronext Paris

Sodexo : La confirmation des objectifs de Sodexo tire le cours du numéro 2 mondial de la restauration

jeudi 11 avril 2019 à 10h30
Denis Machuel peut avoir le sourire, les résultats semestriels du groupe sont bons

(BFM Bourse) - Les résultats semestriels de l'exercice 2018-2019 de Sodexo dévoilent une croissance du chiffre d'affaires légèrement supérieure aux attentes. Le groupe a en outre maintenu ses objectifs annuels de croissance interne et de marge d'exploitation, malgré un léger recul de cette dernière.

Le groupe de restauration collective aux 460.000 employés, présent dans 72 pays a fait état, jeudi avant Bourse, d'un chiffre d'affaires de 11,04 milliards d'euros pour son premier semestre (clos le 28 février), en croissance interne de 3,1% (+7,3% en données publiées, grâce à la contribution des acquisitions réalisées par le groupe, notamment celles du groupe américain Centerplate), légèrement supérieure aux attentes. Les consensus établis par Bloomberg et Factset, à partir de prévisions d'analystes, tablaient en effet respectivement sur 10,95 et 10,96 milliards d'euros.

Cette croissance a été portée par les "performances encourageantes" enregistrées par Sodexo au deuxième trimestre (+3,6%) et par une "accélération dans tous les segments et dans l’activité "Services Avantages & Récompenses" qui englobe toutes les solutions (Chèque Cadeau, Carte Pass Cadeau, Chèque et Carte Pass Restaurant, Pass CESU...) à destination des entreprises et des collectivités. Le groupe vise "le haut de la fourchette" pour la croissance interne du chiffre d'affaires, attendue "entre 2% et 3%" sur un rythme annuel, selon le communiqué publié par Sodexo. Le bénéfice net a quant à lui diminué de 2,3% à 364 millions d'euros au premier semestre, mais progressé de 4,1% en données ajustées de certains produits et charges non récurrents.

L’agenda stratégique du numéro 2 mondial de la restauration collective -derrière le britannique Compass et devant un autre groupe hexagonal, Elior- "vise à atteindre un niveau de croissance qui positionnera Sodexo comme le leader du marché".

Dans un premier temps, Sodexo indique tabler sur une croissance interne du chiffre d’affaires de plus de 3 % pour l’exercice 2019-2020, et le groupe ajoute que "l’amélioration des marges viendra avec les niveaux de croissance adéquats, l’objectif étant un retour durable à une marge d’exploitation supérieure à 6%".

La marge d'exploitation, en revanche, a reculé à 5,9%, contre 6,1% un an plus tôt. "Nous devrions plutôt être dans le bas de la fourchette" de l'objectif fixé pour 2018-2019, "entre 5,5% et 5,7% hors effet de changes", a indiqué le directeur général Denis Machuel, lors d'une conférence de presse téléphonique jeudi matin.

Ce recul de 20 points de base (pb) de la marge d'exploitation est principalement imputable à "un repli de 30 pb des marges de l’activité "Services sur Site" qui découle d’une part, d’un décalage entre les investissements immédiats dans la croissance et la montée en puissance progressive des gains d’efficacité et d’autre part du renouvellement du contrat important pour le Corps des Marines des Etats-Unis (USMC)". De fait, pour remporter l'appel d'offres de ce contrat "à plusieurs centaines de millions d'euros" avec les bases militaires américaines, le français a été contraint de significativement baisser ses prix, ce qui pèse nécessairement sur les marges. Le groupe précise qu'il devrait mettre "environ un an" à retrouver une rentabilité normale sur ce contrat.

Priorité à l'Amérique du Nord

Après avoir signé des performances décevantes sur ce continent au cours de l'exercice précédent, Sodexo concentre ses efforts sur cette zone géographique cruciale -le groupe y réalise un chiffre d'affaires de 9 milliards d'euros et y emploie 150.000 personnes-un an après avoir émis un avertissement sur résultats et annoncé un plan de redressement. "Les mesures déployées pour gagner en efficacité et améliorer les marges en Amérique du Nord n'ont pas encore porté leurs fruits", expliquait alors le groupe qui anticipait une poursuite de la baisse de son chiffre d'affaires réalisé outre-Atlantique au second semestre.

Sodexo a en outre "accéléré (ses) investissements opérationnels dans les segments Education et Sports et loisirs", a fait valoir Denis Machuel, pour qui "l'amélioration progressive de la croissance en Amérique du Nord au premier, puis au deuxième trimestre" est "source de satisfaction". Le communiqué du groupe précise néanmoins que "cette amélioration reste fragile" car le groupe pourrait voir certains de ses contrats non renouvelés, en raison "des soucis opérationnels" qui ont dégradé la qualité de ses services dans le secteur de l'éducation (restauration scolaire), l'an dernier, a encore reconnu Denis Machuel.

"Pour le deuxième semestre, nous prévoyons la poursuite de la croissance dans les économies en développement, même si la base de comparaison est élevée" avance Sodexo.

Le titre au plus haut depuis janvier 2018

Vers 10h30, l'action Sodexo décolle de 4,5% à 106,05 euros, au lendemain d'une autre progression de 1,4% et dans un marché parisien proche de l'équilibre jeudi matin. Le titre du groupe de restauration collective signe ainsi l'une des plus fortes avancées de la matinée, et renoue avec un niveau qu'il n'avait plus atteint depuis janvier 2018. Avec son bond ce jour, le titre gagne désormais 6,3% sur une semaine, 16,8% depuis le 1er janvier, et 35,6% sur un an glissant.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur SODEXO en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.20 % vs +36.10 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat