Bourse > Sequana > Sequana : Plonge après le lancement d'une augmentation de capital
SEQUANASEQUANA SEQ - FR0011352590SEQ - FR0011352590
1.590 € -1.85 % Temps réel Euronext Paris
1.620 €Ouverture : -1.85 %Perf Ouverture : 1.640 €+ Haut : 1.590 €+ Bas :
1.620 €Clôture veille : 85 689Volume : +0.13 %Capi échangé : 104 M€Capi. :

Sequana : Plonge après le lancement d'une augmentation de capital

(Tradingsat.com) - Sequana trébuche de plus de 15% ce lundi à la Bourse de Paris vers les 4 euros, son plus bas historique, après l'annonce d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS). L’opération porte sur un montant d’environ 64 millions d’euros, susceptible d’être portée à 73,4 millions d’euros en cas d’exercice intégral de la clause d’extension.

L’augmentation de capital entraînera la création d’actions nouvelles au prix unitaire de 2,55 euros, ce qui fait ressortir une décote faciale de 50% par rapport au cours de clôture de l’action de la société le 24 juin 2014 et de 33,3% par rapport au cours théorique de l’action ex-droit. La parité est de 1 action nouvelle pour 1 action existante.

Le nombre d’actions nouvelles émises est susceptible d’être porté à un maximum de 28 796 924 actions en cas d’exercice intégral de la clause d’extension, représentant 15% du montant initial de l’émission, soit un produit brut, prime d’émission incluse, de 73 432 156,20 euros.

Sur la base du cours de clôture de l’action sur le marché réglementé d’Euronext à Paris le 24 juin 2014, soit 5,10 euros, la valeur théorique d’un DPS est de 1,275 euro (compte non tenu de la dilution résultant de l’exercice éventuel de la clause d’extension) et la valeur théorique de l’action ex-droit s’élève à 3,825 euros.

La période de souscription s’étale du 1er juillet 2014 au 15 juillet 2014 inclus. Les DPS seront détachés le 1er juillet 2014 et seront négociables et cotés sur le marché réglementé d‘Euronext à Paris sous le code ISIN FR0012007250. Le règlement-livraison et l’admission aux négociations des actions nouvelles sont prévus le 29 juillet 2014.

Cette émission s’inscrit dans le cadre de la restructuration financière et industrielle du groupe initiée pour restructurer l’endettement d’Arjowiggins et financer son plan de transformation et pour permettre à Antalis de poursuivre sa politique de croissance externe, nécessaire à son développement.

Trois des principaux actionnaires de Sequana – Bpifrance, Exor SA et le groupe Allianz – se sont engagés à souscrire à titre irréductible à l’opération au prorata de leur participation au capital et à la garantir en totalité à hauteur de son montant initial.

Face à l’évolution, en dégradation constante, du marché des papiers d’impression, le groupe a pris, en effet, la décision d’accélérer le recentrage d’Arjowiggins sur les spécialités et les produits éco responsables où il est leader. Afin de réduire significativement son exposition aux papiers d’impression et d’écriture, un plan de restructuration opérationnelle de ses activités papiers d’impression et d’écriture, annoncé le 10 avril dernier, est mis en oeuvre.

A ce titre, la cession des usines de Charavines et de Wizernes en France et d’Appleton Coated aux Etats-Unis a été engagée. En l’absence de repreneur, ces usines seront fermées. A l’issue de ce plan, Arjowiggins sera recentré sur des marchés de spécialités et de produits éco responsables qui représenteront 95% de son chiffre d’affaires.

L’augmentation de capital lui permettra par ailleurs de renforcer ses fonds propres et, en complément de la restructuration financière de sa dette, de lui assurer une structure financière saine et pérenne avec une réduction de l’endettement de près de 300 millions d’euros et une dette résiduelle ramenée à 125 millions d’euros avec une franchise de covenants jusqu’au 30 juin 2017 et une échéance à 2020. Arjowiggins disposera ainsi de solides atouts pour assurer son développement.

Parallèlement, dans la distribution, Antalis s’est développé depuis plusieurs années à travers une politique d’acquisitions ciblées dans l’Emballage et la Communication visuelle. La restructuration de sa ligne de crédit avec des covenants assouplis et une échéance repoussée à 2018 va lui permettre de poursuivre cette stratégie dans ces secteurs encore très fragmentés, ayant des taux de croissance supérieurs à ceux du papier. Elle lui permettra également de se développer dans les pays émergents dont le potentiel de croissance est supérieur à la moyenne des marchés matures.

Les accords de refinancement du groupe ont donné forme à des protocoles de conciliation, signés entre Sequana, Arjowiggins et Antalis, les prêteurs du groupe et trois des principaux actionnaires de Sequana et ont été homologués par décision du Tribunal de commerce de Nanterre en date du 27 juin 2014. L’intégralité du produit net de l’augmentation de capital sera apporté par Sequana à Arjowiggins.

Par ailleurs, les comptes consolidés du deuxième trimestre 2014 clos au 30 juin seront affectés par des provisions exceptionnelles liées aux coûts de restructuration industrielle comme annoncé lors de la publication des résultats du premier trimestre 2014, qui se traduiront par une charge non récurrente de l’ordre de 50 millions d’euros sur la période.

Au 30 avril 2014, le chiffre d’affaires consolidé s’élève à 1 159 millions d’euros, en progression de 2,8% par rapport au 30 avril 2013. L’Excédent Brut d’Exploitation de gestion s’établit à 46 millions d’euros contre 35 millions d’euros par rapport à la même période de l’exercice précédent. La marge d’Excédent Brut d’Exploitation de gestion est en légère hausse à 3,9% (+0,8 point).

La tendance constatée en termes de rentabilité devrait se poursuivre sur les deux derniers mois du deuxième trimestre 2014. Sur le premier semestre 2014, Sequana prévoit de réaliser un chiffre d’affaires en progression d’environ 2% et un taux de marge d’Excédent brut d’Exploitation de gestion légèrement supérieur à celui du premier semestre 2013.

Par ailleurs, Sequana poursuit la mise en oeuvre son plan stratégique annoncé le 10 avril dernier et portant sur la restructuration opérationnelle et financière du Groupe. A ce titre, Arjowiggins a engagé les processus de cession des usines de Charavines et de Wizernes (France) et poursuit les procédures d’informations et de consultations auprès des instances représentatives du personnel concernées.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...