Bourse > Seche environnem. > Seche environnem. : En perte au premier semestre
SECHE ENVIRONNEM.SECHE ENVIRONNEM. SCHP - FR0000039109SCHP - FR0000039109
29.860 € +2.97 % Temps réel Euronext Paris
29.000 €Ouverture : +2.97 %Perf Ouverture : 29.860 €+ Haut : 28.900 €+ Bas :
29.000 €Clôture veille : 3 042Volume : +0.04 %Capi échangé : 235 M€Capi. :

Seche environnem. : En perte au premier semestre

tradingsat

(CercleFinance.com) - Séché Environnement a enregistré une perte nette part du groupe de 3,3 millions d'euros au premier semestre, contre un bénéfice net part du groupe de 5,6 millions un an plus tôt. Le résultat opérationnel courant (ROC) est, lui, ressorti en repli de 7,2% à 15,2 millions d'euros.

L'excédent brut d'exploitation (EBE) a davantage résisté (-2,4% à 37,3 millions d'euros), tandis que le chiffre d'affaires a reculé de 4,4% à change constant à 216,4 millions d'euros.

'En termes d'activité, le premier semestre 2014 se compare à une base de référence élevée, notamment dans les métiers de dépollution et de plates-formes', a justifié Séché Environnement, qui juge ses résultats opérationnels 'solides' alors que la période a été marquée par 'des conditions d'activité exceptionnelles dans l'incinération Déchets Non Dangereux (DND) en lien avec un conflit social qui ont entraîné des surcoûts comptabilisés à hauteur de 8,4 millions d'euros dans le Résultat Opérationnel (RO) et ont conduit les comptes semestriels à une perte nette'.

'Ces résultats, hors éléments exceptionnels, confirment la bonne orientation de nos principaux agrégats opérationnels et au-delà la résilience de notre modèle de développement', a renchéri Joël Séché, PDG de Séché Environnement, qui salue également la structure financière 'stable et maîtrisée' du groupe qu'il dirige.

Et de poursuivre: 'à court terme, ils confortent notre anticipation de résistance de l'EBE au second semestre, dans une hypothèse d'une évolution de notre activité similaire par rapport au premier.'

Concernant ses perspectives, Séché Environnement devrait bénéficier des réglementations incitatives relatives à la transition énergétique et écologique qui devraient avoir des incidences positives et pérennes sur ses marchés de valorisation matières et énergétiques. Le groupe entend aussi maîtriser ses investissements.

Il table enfin sur une base de comparaison moins forte en termes d'activité. Hors effet de base, l'activité du second semestre devrait connaître une évolution inchangée par rapport aux six premiers mois de l'exercice en cours.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...