Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

SANOFI

SAN - FR0000120578 SRD PEA PEA-PME
88.700 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Sanofi : La biotech irlandaise Horizon Therapeutics serait dans la mire de Sanofi, qui recule en Bourse

mercredi 30 novembre 2022 à 11h36
Sanofi n'a pas commenté ces informations

(BFM Bourse) - Cette entreprise basée sur l’île d’Emeraude a, à la suite d’informations de presse, indiqué mener des discussions préliminaires avec trois groupes pharmaceutiques, dont la société tricolore, sur un potentiel rachat.

Sanofi lorgne-t-il du côté de l’Irlande pour ses prochaines emplettes? La société de biotechnologies dublinoise Horizon Therapeutics a en tout cas été contrainte de sortir du bois mardi soir tard, et de confirmer ainsi des négociations préliminaires avec plusieurs groupes pharmaceutiques, dont l'entreprise tricolore.

Après des premières informations rapportées par le Wall Street Journal, la société irlandaise a annoncé qu’elle discutait avec l’américain Amgen, le belge Janssen affilié à Johnson & Johnson, et, donc, le français Sanofi.

Horizon Therapeutics explique que ces négociations "pourraient ou ne pourraient pas aboutir à une offre sur l’ensemble du capital" de la société, soulignant qu’à ce stade il n’y avait "aucune certitude" qu’une offre soit effectivement formulée. Contacté par BFM Bourse, un porte-parole de Sanofi n’a pas commenté ces informations.

Une capitalisation de 18 milliards de dollars

Dans tous les cas, Horizon Therapeutics représenterait un gros morceau à digérer pour le futur acquéreur. Le groupe irlandais, coté sur le Nasdaq à New York, possède une capitalisation boursière de près de 18 milliards de dollars, soit environ 17% de celle de Sanofi. Et, l’action a bondi de 30% dans les échanges électroniques post-clôture, après que le groupe a révélé les marques d’intérêts des grandes sociétés pharmaceutiques.

Horizon Therapeutics est une biotech spécialisée dans les maladies auto-immunes orphelines. Son principal médicament, Tepezza, permet de traiter la maladie thyroïdienne des yeux, avec un pic de ventes attendu à 4,2 milliards de dollars, selon un consensus Evaluate cité par Invest Securities. Son deuxième médicament, Krystexxa, dans le traitement de la goute non contrôlée, devrait atteindre un pic de ventes de à 1,1 milliard de dollars, ajoute le bureau d’études.

En 2021, Tepezza et Krystexxa avaient réalisé des ventes respectives de 1,6 milliard de dollars et de 565 millions de dollars soit près de 70% des revenus d’Horizon Limited.

Horizon Therapeutics est "une société de biotechnologie de premier plan qui offre d'importantes possibilités de croissance pour les actifs commercialisés et en cours de développement", font valoir dans une note les analystes de Guggenheim Partners cités par Bloomberg. Sur la base des estimations de ventes, ces analystes voient une transaction qui pourrait atteindre 25 à 30 milliards de dollars.

UBS estime que si le conseil d’administration de Horizon Therapeutics acceptait une offre inférieure au pic de 117 dollars atteint en Bourse et augmenté d’une prime (le titre a clôturé à 78,76 dollars mardi à titre de comparaison) cela pourrait "être interprété comme une reconnaissance du fait que la croissance de Tepezza ne peut pas être ramenée ce qu'elle était avant le deuxième trimestre 2022".

Sur cette période, les ventes de Tepezza avaient progressé de seulement 6% sur un an, marquant un net coup d’arrêt, puisque les ventes avaient plus que doublé sur l’ensemble de l’année 2021.

Une cible de choix pour Sanofi?

Horizon Therapeutics représentera donc dans tous les cas une acquisition onéreuse. Serait-elle néanmoins une bonne transaction Sanofi? "Beaucoup dépendrait du prix payé pour l'actif, et avec deux autres concurrents nommés, c'est une grande question, mais de notre point de vue les domaines clés d'Horizon, les maladies inflammatoires et rares, s'intègreraient bien dans le portefeuille de Sanofi", juge Barclays.

La banque britannique souligne que stratégiquement, Tepezza et Krystexxa s’aligneraient bien avec le segment immunologie de Sanofi.

Comme le rappelle Barclays, Sanofi a pâti récemment de plusieurs revers sur ses médicaments en cours de développement, avec l’arrêt de l’amcenestrant à la suite de résultats cliniques décevants, ainsi que la suspension des essais du tolébrutinib, un traitement expérimental pour certaines formes de scléroses en plaques et de la myasthénie grave.

En parallèle le titre a été pénalisé par des craintes de potentielles lourdes indemnisations dans le dossier du Zantac, retiré de la vente libre aux Etats-Unis et au Canada en 2019. Ce médicament contenait à de faibles niveaux de la N-nitrosodiméthylamine ("NDMA"), un ingrédient potentiellement cancérogène chez l'homme. Le Zantac a été distribué par d’autres laboratoires comme GSK, Novartis ou Boehringer Ingelheim.

Tout ceci laisse Sanofi de plus en plus dépendant de son blockbuster, Dupixent, un traitement notamment utilisé contre l’asthme et la demartite atopique, une forme d’eczéma sévère.

Cela soulève des interrogations de la part du marché. "L'une des plus grandes questions pour les investisseurs qui ne se positionnent pas sur Sanofi est ‘qu'est-ce qui attend la société après le Dupixent?"", souligne ainsi Barclays.

A voir donc si Horizon Therapeutics peut constituer une réponse. En attendant, le marché reste circonspect : le titre du groupe pharmaceutique abandonne 2,2% vers 11h, soit le plus fort recul du CAC 40.

Julien Marion - ©2023 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur SANOFI en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application BFM Bourse


Par email

Votre avis
Portefeuille Trading
+313.30 % vs +42.36 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour