Bourse > Rodriguez group > Rodriguez group : Les impôts et le résultat financier plombent le résultat net
RODRIGUEZ GROUPRODRIGUEZ GROUP ROD - FR0000062994 ROD - FR0000062994   SRD PEA PEA-PME
0.900 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
0.920 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 11 M€Capi. :

Rodriguez group : Les impôts et le résultat financier plombent le résultat net

Les impôts et le résultat financier plombent le résultat netLes impôts et le résultat financier plombent le résultat net

(Tradingsat.com) - Après s'être fortement appréciée dans l'anticipation de bons résultats annuels du fabricant de yachts de luxe, l'action Rodriguez Group subit jeudi matin des prises de bénéfices après la publication (-11% à 3,37 euros).

Le groupe a fait état mercredi soir d'une forte progression de son résultat opérationnel courant, passé d'une perte -63,7 millions d'euros à l'exercice 2009/2010 à -10,3 millions d'euros en 2010/2011. La réalisation d'un chiffre d`affaires consolidé de plus de 100 millions d'euros, dont 70 millions d'euros de ventes de bateaux par la filiale SNP Boat Service, était connue depuis un mois.

Ainsi, sur l'exercice écoulé, le double objectif fixé par la direction de l'entreprise (70 millions d'euros de chiffre d'affaires sur la vente de bateaux, -10 millions d'euros de résultat opérationnel courant) est atteint.

En revanche, le résultat net des activités poursuivies s'est dégradé ; il ressort en perte de -34,8 millions d'euros, contre un bénéfice de 3,8 millions d'euros à l'exercice précédent.

Le groupe donne deux explications à cela. D'une part, le résultat financier (-6,47 millions d'euros contre 19,84 millions d'euros) avait profité l'an dernier d'un profit exceptionnel de 24 millions d'euros lié à l'actualisation de la dette à long terme (dette bancaire hors emprunt obligataire, dette fournisseur et dette fiscale et sociale).

D'autre part, Rodriguez Group a constaté cette année une charge d`impôt de 15 millions d'euros (contre un produit d'impôt de 9,3 millions d'euros à l'exercice précédent), dans un souci de prudence comptable. « Notamment, prenant acte des dispositions de la deuxième loi de finance rectificative pour 2011 limitant les possibilités d`imputation fiscale de reports déficit ».

Sur le plan des perspectives, "Rodriguez Group reste confiant dans sa capacité à connaître, sur l'exercice 2011/2012, une nouvelle année de croissance du chiffre d'affaires et de restauration de la marge opérationnelle".


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...