Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

RECYLEX S.A.

RX - FR0000120388 SRD PEA PEA-PME
1.848 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Recylex s.a. : Plus bas depuis 2017 pour Recylex, qui a besoin d'une bouée financière encore plus importante

lundi 27 mai 2019 à 16h40
RECYLEX S.A.

(BFM Bourse) - Suspendue en fin de semaine, l'action Recylex a repris en forte baisse lundi, la société n'ayant d'autres ressources que de demander à ses créanciers un nouveau report des échéances de remboursement, ayant revu en hausse ses besoins de trésorerie pour 2019. Le groupe survit actuellement d'une perfusion financière de son actionnaire Glencore.

Les choses ne s'arrangent pas pour l'ex-Metaleurop, aux prises depuis plusieurs mois avec les difficultés de sa filiale allemande. Le titre Recylex chute de 7,4% à 4,01 euros lundi vers 16h45, tombant ainsi à son plus bas niveau depuis mai 2017.

Lundi matin, le spécialiste européen du recyclage de plomb et de zinc a indiqué qu'il avait identifié un besoin supplémentaire de trésorerie cette année par rapport au montant de 27 millions d'euros (déjà revu à la hausse à l'automne dernier) sur la base duquel se déroulent actuellement les discussions avec ses créanciers.

Le groupe n'a pas encore quantifié exactement la montant supplémentaire dont il aurait besoin, celui-ci s'expliquant par différents facteurs. Tout d'abord, Recylex incrimine la baisse des cours du zinc et du plomb et la détérioration "significative" des conditions commerciale. Mais l'entreprise reconnaît aussi que la marche de sa fonderie de plomb est en cause. L’augmentation du taux d’utilisation du site exploité par sa filiale Weser-Metall GmbH "n’a pas été aussi rapide qu’attendu" et dont le taux d’enfournement "reste insuffisant par rapport aux prévisions initialement établies dans le cadre du financement en cours de discussion".

Sans retour à ce stade de la part des créanciers, Recylex a sollicité une prolongation jusqu'au 30 juin de leur renonciation à leur droit de résilier par anticipation le contrat de financement existant, ainsi que le report à cette même date des échéances de remboursement dues.

Dans l'attente de la position des créanciers, Glencore International (le principal actionnaire de Recylex) a accepeté d'augmenter son financement relais de 4,3 millions d'euros (portant son montant total à 21,3 millions).

"Les discussions avec nos partenaires financiers se poursuivent. Malgré les retards, des améliorations techniques sont constatées au niveau de la fonderie de plomb du groupe. Notre projet de réorganisation étant en cours, nous avons besoin de temps et restons concentrés sur nos objectifs", a indiqué le PDG Sebastian Rudow.

Mauvaise nouvelle supplémentaire pour l'entreprise : Recylex a parallèlement indiqué que le Tribunal de l’Union européenne avait rejeté, jeudi, l’appel à l’encontre de la décision de la Commission européenne du 8 février 2017 lui ayant infligé une amende de 26,7 millions d’euros et pour laquelle un plan de paiement, accepté en 2018, est en cours d’exécution. Le groupe examine avec ses conseils l'opportunité de former un pourvoi devant la Cour de Justice de l’Union européenne à l’encontre de cette décision. Ce pourvoi doit être déposé le cas échéant sous deux mois.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur RECYLEX S.A. en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+311.20 % vs -1.92 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat