Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

QUADIENT

QDT - FR0000120560 SRD PEA PEA-PME
25.060 € -0.63 % Temps réel Euronext Paris

Quadient : Soutenu par le rebond de l'activité liée au courrier, Quadient s'envole en Bourse

jeudi 27 mai 2021 à 17h15
L'activité de traitement de courrier de Quadient renoue avec la croissance

(BFM Bourse) - Le net dépassement des attentes du marché au premier trimestre combiné à un relèvement des perspectives annuelles et une note d'Oddo BHF propulsent le cours de Quadient (ex-Neopost) à un sommet depuis janvier 2019.

Si l'on exclut le spectaculaire rebond de Solutions 30 sur fond de massif "short-squeeze", la meilleure performance du jour sur l'ensemble de la cote tricolore est à mettre à l'actif de Quadient, avec un décollage de 18,6% à 24,2 euros vers 16h. Le titre de la société créée en 1924 sous le nom de Société des Machines Havas (SMH) et longtemps spécialisée dans le traitement du courrier n'avait plus évolué à un tel niveau depuis le 22 février 2019. Il doit ce spectaculaire rebond (+56% depuis le 1er janvier) à de solides résultats publiés en mars au titre de l'exercice 2020 -le bénéfice net ayant presque triplé à 40 millions d'euros- ainsi qu'au début d'année bien meilleur que prévu révélé par le groupe ce mercredi après Bourse.

Le traitement du courrier renoue -enfin- avec la croissance

"Quadient a su démontrer sa résilience et ce, même sur son activité historique du courrier, habituellement en baisse mais qui a progressé de 6,3% en organique au premier trimestre" observe Zeïneb Rourou, analyste chez AlphaValue. "Alimentée par une hausse de plus de 30% des ventes d’équipements", le pôle "Mail-Related Solutions" a ainsi affiché la première progression organique depuis au moins 2017. Celle-ci représente néanmoins toujours 64% des revenus du groupe.

Ceux-ci se sont élevés à 249 millions d'euros sur les trois premiers mois de l'année, ce qui correspond à une croissance organique de 11%, là où le marché attendait une progression bien moins soutenue, d'environ 3%.

"Nous sommes entrés dans la deuxième phase de notre plan stratégique Back to Growth (très mal accueilli par le marché en janvier 2019, NDLR) sur une base très solide. Grâce au maintien de nos positions de leader et à notre nouveau modèle opérationnel, désormais bien établi, nous récoltons les fruits d'une exécution solide dans toutes nos solutions" se félicite Geoffrey Godet, directeur général de Quadient.

Forte croissance du pôle de consignes à colis

Parmi les trois pôles d'activité du groupe, celui qui affiche -de très loin- la croissance la plus impressionnante est celui dédié aux consignes à colis, dont le succès ne se dément pas. À cet égard, le groupe indiquait récemment avoir doublé le nombre de casiers installés aux Etats-Unis en 2020 et disposer désormais de plus de 600.000 casiers à travers le monde, se targuant d'être ainsi devenu "le deuxième fournisseur mondial de solutions de consignes colis automatiques". Cette division a posté une croissance organique de 68% entre janvier et mars, à 22 millions d'euros de revenus sur la période.

Le dernier segment d'activité, dédié aux solutions d'automatisation intelligente des processus métiers et à la gestion de l'expérience client des entreprises a également enregistré une progression organique de ses ventes de 5,8% à 44 millions d'euros. "Dans l'ensemble, Intelligent Communication Automation a enregistré une forte dynamique commerciale avec l'acquisition de plus de 600 nouveaux clients au cours du trimestre, une augmentation de l'utilisation des plates-forme (Impress et Inspire) et le lancement de nouveaux produits" détaille le groupe.

Après ce solide premier trimestre, le groupe relève nettement ses perspectives annuelles, misant désormais sur une hausse d'au moins 4% de ses revenus à périmètre et changes constants, contre au moins +2% auparavant. De même que la croissance organique du résultat opérationnel courant, qui est maintenant attendue dans la fourchette haute de la précédente estimation, à savoir "entre 5 et 6%" (contre une prévision initiale comprise "entre 4 et 6%"). Les résultats supérieurs aux attentes et le relèvement des prévisions annuelles "ont rassuré les investisseurs" juge Zeïneb Rourou.

Un titre "encore sous-évalué"

Le titre Quadient profite également d'une note d'Oddo BHF qui réaffirme son conseil à surperformer sur le titre, avec un objectif fixé à 30 euros. "La valorisation du groupe reste toujours modeste, sur la base de 4,7 fois l'Ebitda 2021 et 7,9 fois l'Ebit, contre respectivement près de 8 fois et 10 fois sur une base historique" souligne l'analyste.

Le bond du titre ce jour "signifie également que le gr groupe est encore sous-évalué surtout par rapport à l’offre qu’il a reçu de KKR sur son activité CXM (gestion de l'expérience client, NDLR) en novembre dernier -le fonds d'investissement avait proposé 350 millions d'euros selon Reuters- et par rapport à la valorisation d’InPost qui est un bon proxy de l’activité de consigne colis" ajoute un autre observateur avisé. Le groupe polonais InPost, qui compte 12.000 consignes automatiques (contre 13.000 pour Quadient) et vient d'acquérir et vient d'acquérir les 15.000 points de retrait de Mondial Relay en Europe pour près de 600 millions d'euros est valorisé 7,6 milliards d'euros à la Bourse d'Amsterdam, où il est coté depuis janvier dernier.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur QUADIENT en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.80 % vs +31.40 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat