Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

QUADIENT

QDT - FR0000120560 SRD PEA PEA-PME
9.945 € -0.25 % Temps réel Euronext Paris

Quadient : Le nouveau plan stratégique de Neopost fait plonger le groupe en Bourse

mercredi 23 janvier 2019 à 12h52
Une machine à affranchir développée par Neopost

(BFM Bourse) - Le leader mondial des solutions de traitement du courrier a annoncé sa volonté de se recentrer sur certaines activités et sur deux zones géographiques pour renouer avec la croissance. En parallèle, le groupe a annoncé l'acquisition de l'américain Parcel Penfing, spécialisé dans les consignes automatiques, pour plus de 100 millions de dollars. Le titre lâche plus de 10%.

À l’occasion de sa journée investisseurs, Neopost a levé le voile sur sa nouvelle stratégie baptisée "Back to Growth", portant sur la période 2019-2022. Le spécialiste du traitement du courrier et des consignes automatiques cible, sur ces quatre années à venir, un chiffre d'affaires en croissance d'environ 5%, en moyenne, assorti d'un Ebit (bénéfice avant intérêts et impôts) courant augmentant au taux annuel moyen de 10%, hors effets de change. Le plan stratégique de Neopost implique également un rééquilibrage de son portefeuille d'activités afin que sa division "services liés au courrier" représente moins de 50% du chiffre d'affaires total d'ici à 2022, alors qu'elle représentait plus de 72% des revenus du groupe en 2017. "L’objectif est d’atteindre un profil d’entreprise plus équilibré d’ici 2022, afin d’assurer au-delà une croissance organique durable et profitable" indique le communiqué.

Se diversifier pour lutter contre le déclin de son marché traditionnel

Confronté au déclin de son marché historique des solutions pour le courrier physique, Neopost va mettre en place une nouvelle stratégie qui entend "développer et faire croître le groupe tout en accélérant sa transformation", toujours selon le communiqué. Dans cette optique, Neopost s'est lancé ces dernières années dans une diversification, lui permettant de faire passer le poids de l'activité "services liés au courrier" de 92% du chiffre d'affaires en 2011 à 70% en 2017. "À ce jour, l'organisation du groupe s'articule autour de trois divisions indépendantes qui regroupent un portefeuille de produits très fragmenté", a expliqué Geoffrey Godet, directeur général de Neopost. "Notre objectif est de rationaliser cette organisation pour gagner en cohésion et créer davantage de synergies", a ajouté le dirigeant.

Pour ce faire, Neopost compte "se concentrer sur quatre solutions majeures", dont celles dédiées au courrier et aux consignes automatiques, ainsi qu'à l'automatisation des process et la gestion de l'expérience client, dans "deux grandes zones géographiques" que sont l'Amérique du Nord (Etats-Unis et Canada) et l'Europe (Allemagne, France et Royaume-Uni en tête).

Acquisition de Parcel Pending

Neopost a également profité de sa journée dédiée aux investisseurs pour annoncer la finalisation de l'acquisition, pour plus de 100 millions de dollars, de la société Parcel Pending, spécialiste des consignes automatiques aux États-Unis. Le groupe compte par ailleurs "saisir des opportunités d'acquisitions ciblées" afin de "renforcer ses positions dans ses principales activités". À cet effet, Neopost prévoit une enveloppe de 100 millions d'euros par an au cours de la période 2019-2022. Le groupe s'est en outre engagé à restituer à ses actionnaires, à l'issue de ces quatre années, la part potentiellement inutilisée de son enveloppe nette de 400 millions d'euros destinée aux acquisitions.

Le titre plonge

En réaction à ces informations, le titre Neopost lâche 10,6% à 23,2 euros vers 12h30, après quatre séances consécutives de hausse. Depuis le début de l'année, l'action du spécialiste français des solutions de traitement du courrier recule désormais de 2,7%. Nicolas Chéron, responsable de la recherche marchés chez Binck.fr, estime que si la nouvelle stratégie dévoilée par le groupe n'a "possiblement" pas séduit les investisseurs, l'acquisition de Parcel Pending pour plus de 100 millions de dollars est "peut-être trop chère au gout du marché".

Neopost publiera ses résultats annuels le 26 mars prochain et a déjà indiqué, en décembre dernier, qu'il prévoyait un recul organique de son chiffre d'affaires en 2018, tout en comptant sur une marge opérationnelle courante s'établissant à "plus de 17%".

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur QUADIENT en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.80 % vs -4.19 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat