Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Pétrole WTI

WBS - MP0000000WBS
- -

Pétrole wti : Le pétrole au plus haut depuis près de deux ans en vue d'un statu quo de l'Opep

jeudi 4 mars 2021 à 17h42
L'Opep+ fait bondir les cours pétroliers

(BFM Bourse) - Les cours pétroliers de référence s'envolent à un niveau plus atteint depuis 2019 sur fond de rumeurs selon lesquelles l'Opep et ses alliés s'abstiendraient pour l'heure de relever la production.

Des rumeurs auront suffi à propulser les cours des principales références mondiales de brut à de nouveaux sommets. À 18h, le baril de WTI s'apprécie ainsi de 5,49% à 64,48 dollars, au plus haut depuis avril 2019, quand le baril de Brent décolle de 4,66% à 66,97 dollars, après avoir dépassé les 67 dollars quelques instants auparavant, un cours plus observé depuis le 8 janvier 2020.

En légère progression dans la matinée, les cours se sont envolés à partir de 16h30, nourris par des rumeurs selon lesquelles les pays membres de l'Opep et leurs alliés devraient maintenir leurs coupes de production en vigueur.

L'Arabie Saoudite envisage par ailleurs de prolonger d'un mois la limitation volontaire de sa production de pétrole d'un million de barils par jour (une décision qui avait contribué à doper les cours début janvier dernier) selon une source au sein du cartel qui s'est confiée à Reuters. Pour justifier cette décision, le ministre saoudien de l'Energie, le prince Abdoulaziz ben Salmane, a déclaré que la situation sur le marché du pétrole s'était certes améliorée mais que les perspectives d'une reprise de la demande restaient incertaines.

Les propos du dirigeant saoudien ont également été appuyé par le ministre russe de l'Energie, Alexander Novak, d'ordinaire plus favorable à un retour plus rapide de la production sur le marché, qui a concédé que "la propagation du coronavirus restait un problème majeur". Pour David Madden, analyste de CMC Markets, la position russe "qui envisage de maintenir les réductions de production existantes plutôt que de chercher à augmenter la production" est bien le facteur principal de soutien des prix.

"Il y a quelques jours, le marché s'attendait à une augmentation de 1,5 million de baril, c'est donc un virage qui, au moins à court terme, se traduira par un rebond des prix", ajoute Ole Hansen, responsable de la stratégie en matières premières chez Saxo Bank en réaction à ces informations.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.20 % vs +24.93 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat