Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Pétrole WTI

WBS - MP0000000WBS
- -

Pétrole wti : La baisse surprise de la production de l'Arabie saoudite dope les cours du brut

mercredi 6 janvier 2021 à 11h07

(BFM Bourse) - À rebours du consensus auquel sont péniblement parvenus les membres de l'Opep+ mardi, l'Arabie Saoudite a fait savoir qu'elle réduirait volontairement sa propre production. Vu le poids déterminant du Royaume sur le marché de l'or noir, ce geste unilatéral dope les cours.

L'Opep+ a-t-il encore un sens ? Cette version du cartel de producteurs, élargie à 23 pays dont la Russie, en plus des 14 membres habituels de l'Opep, pour tenter de résister à la montée en puissance des nouveaux producteurs comme les USA, mais aussi le Brésil et la Norvège peine à faire émerger un consensus. Et son existence n'a en rien empêché au printemps dernier une guerre des prix entre l'Arabie saoudite et la Russie, aboutissant à un véritable krach des cours.

Dans une nouvelle démonstration du manque d'unité du bloc, l'Arabie saoudite a choisi mardi soir de réduire sa production, alors que la réunion de l'Opep+ s'est soldée par la décision d'une légère ré-augmentation à partir de février. Dans la foulée, les cours accéléraient de 1,62% à 54,47 dollars s'agissant du Brent et de 1,02% à 50,44 dollars pour le baril de WTI. Le pétrole texan n'avait plus coté au-dessus des 50 dollars depuis début mars 2020, juste avant l'échec des discussions entre la Russie et l'Arabie saoudite.

Lors de la réunion de décembre, le cartel avait convenu d'atténuer la baisse de production à 7,2 millions de baril par jour en janvier, contre 7,7 millions de barils précédemment. Les discussions pour les mois suivants, inachevées lundi, se sont poursuivies mardi et ont fini par aboutir à une ré-augmentation supplémentaire de 75.000 barils vers février (soit 7,125 millions de barils par jour de moins que théoriquement possible) et d'encore 120.000 vers mars (ce qui ne représenterait "plus que" 7,05 millions de barils par jour de production supprimée).

À noter que les quotas individuels pour février n'ont été modifiés pour aucun des membres de l'Opep, seul des alliés non-membres du cartel original s'autorisant à ré-augmenter leur production, Kazakhstan et Russie en tête.

Mais l'Arabie saoudite a donc créé la surprise en annonçant, postérieurement à la clôture de la réunion, une baisse volontaire de 1 million de barils par jour de sa production ces deux prochains mois (de facto ce sont donc 8,125 millions de barils puis 8,05 millions de barils par jour qui seraient retirés du marché, en supposant que les autres membres n'en profitent pas pour accélérer encore plus de leur côté).

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.80 % vs +33.56 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat