Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Pétrole WTI

WBS - MP0000000WBS
- -

Pétrole wti : En chute libre, le baril de WTI lâche désormais plus de 10%

vendredi 26 novembre 2021 à 17h13
Vendredi noir pour l'or noir

(BFM Bourse) - Le cours du baril de WTI plonge sous les 70 dollars pour la première fois depuis le 10 septembre dernier peu avant 17h, en baisse de 11% par rapport à la veille, face aux craintes que fait peser le nouveau variant de Covid-19 sur la demande en hydrocarbures.

La chute est vertigineuse. En termes absolus, elle est même inédite depuis la fameuse séance d'avril 2020 au cours de laquelle le cours du baril de WTI est devenu négatif pour la première fois de son histoire. À 17h, le prix du contrat de référence sur le pétrole brut nord-américain plonge de 12,2% à 68,83 dollars, soit près de 10 dollars de moins qu'à la clôture de jeudi, à un plus bas depuis deux mois et demi.

Dans le même temps, la référence européenne, le Brent, dévisse de 10,8% à 73,3 dollars, ce qui correspond également à un plancher depuis début septembre dernier.

Cette liquidation résulte de la découverte d'un nouveau variant, le B.1.1.529, dont nous ignorons pourtant tout ou presque à ce stade mais possiblement plus contagieux que les précédents.

"Le pétrole est susceptible de trouver des vendeurs tout au long de la séance et risque d'étendre ses pertes une fois que les marchés européens et nord-américains reprendront" prévenait Jeffrey Halley, analyste chez Oanda, après l'ouverture rouge vive de l'or noir sur les places asiatiques. "En fonction de l'évolution de la liquidation (des positions des investisseurs) sous l'effet du variant, et de l'inquiétude de l'OMS à ce sujet, les calculs entourant la réunion de l'Opep+ la semaine prochaine pourraient changer" estime également Jeffrey Halley.

Au vu de la dégringolade du jour, il ne semble plus exclu que l'alliance élargie des pays producteurs opte pour de nouvelles coupes, contrairement à ce que prévoit l'accord actuel d'une remise sur le marché de 400.000 barils par jour chaque mois. D'autant qu'au nouveau variant, qui pèse sur les perspectives de la demande en hydrocarbures en raison des nouvelles restrictions sanitaires potentielles, s'ajoute la libération d'une partie des réserves stratégiques de plusieurs grands consommateurs, Etats-Unis en tête.

Quentin Soubranne - ©2022 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.20 % vs +41.29 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat