Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Pétrole Brent

BRN - MP0000000BRN
- -

Pétrole brent : Les prix du pétrole ont connu leur plus forte hausse sur une semaine de l'année

lundi 30 août 2021 à 15h45
Les cours pétroliers viennent de signer leur meilleure semaine de 2021

(BFM Bourse) - En engrangeant plus de 10% chacun au cours de la semaine écoulée, les barils de Brent et de WTI ont signé leur meilleure performance hebdomadaire de 2021, aidés par le regain d'optimisme concernant la demande et les perturbations de l'offre dans le Golfe du Mexique.

Si le marché actions est resté calme ces deux dernières semaines, on ne peut pas en dire autant des marchés pétroliers. Sur des montagnes russes, les principales références mondiales de brut ont enchaîné leur pire performance hebdomadaire depuis octobre 2020 (-7,5% pour le Brent, -9,1% pour le WTI), puis leur meilleure de l'année 2021.

Sur la semaine écoulée, ces mêmes barils ont chacun affiché une progression à deux chiffres (+10,9% pour le Brent, +11,6% pour le WTI), une performance pas enregistrée depuis septembre 2020 pour la référence nord-américaine et depuis juin 2020 pour le Brent de mer du Nord. Après leur vif rebond technique du début de semaine, les cours ont notamment profité d'un regain d'optimisme vis-à-vis de la demande avec la publication d'une nouvelle baisse des stocks américains, ainsi que de perturbations du côté des producteurs dans le Golfe du Mexique.

"Entre la tempête Ida, l'incendie d'une plateforme dans le Golfe du Mexique, l'amélioration de la demande aux Etats-Unis et en Asie, tout a concordé pour une semaine très positive" résume pour l'AFP James Williams, de WTRG Economics. Il relève par ailleurs que ce renversement de tendance a fait écho "à l'énorme repli de la semaine d'avant".

Une production dans le Golfe du Mexique perturbée

L'incendie d'une plateforme pétrolière dans le Golfe du Mexique a de fait contraint ce dimanche le groupe Pemex à interrompre l'exploitation des 125 puits de la zone. Un retour à la normale a néanmoins été annoncé vers ce lundi par le patron de Pemex, mais la production dans le Golfe a aussi été perturbée par le neuvième événement climatique de la saison, qui a pris le nom d'Ida. Du côté américain du Golfe, plusieurs compagnies pétrolières ont évacué leurs plateformes et suspendu la production en raison de cette tempête qui s'est depuis transformée en ouragan. Ida cause actuellement d'importants dommages en Louisiane, plongeant la Nouvelle-Orléans dans le noir.

Les investisseurs vont continuer à scruter l'évolution climatique dans cette zone clef de la production nord-américaine avant de progressivement reporter leur attention vers le grand rendez-vous de la semaine, à savoir la réunion mensuelle de l'Opep+, cartel composé des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de dix alliés, à compter de mercredi. Le groupe doit évaluer sa politique actuelle, décidée le 18 juillet dernier, qui consiste à augmenter de 400.000 barils par mois leur production d'ici janvier prochain, après l'avoir drastiquement réduite l'an dernier pour faire face à la chute de la demande et des prix en pleine pandémie.

Après leur flambée de la semaine écoulée et dans l'attente d'une confirmation, par l'Opep+, de la stratégie précédemment annoncée (scénario qui tient la corde selon plusieurs sources au sein du cartel élargi), les cours pétroliers se stabilisent ce mardi vers 15h30.

(avec AFP)

Q. S. - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.50 % vs +35.46 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat