Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Pétrole Brent

BRN - MP0000000BRN
- -

Pétrole brent : En prévision d'un accord entre les Etats-Unis et la Chine, le cours du pétrole frémit

lundi 4 mars 2019 à 12h24
Les prix du pétrole remontent

(BFM Bourse) - Si les prix de l'or noir remontent un peu, cela ne compense pas encore la nette baisse de la semaine dernière, après la passe d'armes entre Donald Trump et l'Arabie saoudite.

Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, galvanisés par des informations de presse sur les négociations sino-américaines, sans effacer pour autant leurs pertes engrangées vendredi.

Vers 12h, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 65,80 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 73 cents par rapport à la clôture de vendredi. Soit une hausse de 1,12%. En parallèle, dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour le contrat d'avril gagnait 50 cents, à 56,30 dollars (+0,9%).

"Les cours profitent de l'espoir que la Chine et les Etats-Unis approchent d'une fin à leur conflit commercial, qui pèse sur la croissance mondiale", a résumé Jasper Lawler, analyste chez London Capital Group. Le Wall Street Journal a rapporté dimanche que les deux plus grandes économies mondiales sont proches d'un accord.

Critiques de Donald Trump contre l'Opep

Les tensions sino-américaines pèsent sur le cours des matières premières, très dépendantes de la croissance mondiale. Mais ce rebond ne compensait pas la nette baisse de vendredi. "Les pertes des deux dernières semaines nous paraissent plutôt être un retour à la normale déclenché par les critiques de Donald Trump contre l'Opep", qui avaient fait craindre que le président américain ne mette la pression sur son partenaire saoudien pour augmenter sa production, a commenté Bjarne Schieldrop, analyste chez SEB.

"Les prix du pétrole montent trop. L'Opep, s'il vous plaît (...) gardez votre calme. Le monde ne peut pas encaisser une hausse des prix - trop fragile !", avait lancé sur Twitter Donald Trump lundi dernier. Mercredi, le ministre saoudien de l'Energie lui avait répondu : "nous gardons notre calme".

Menés par l'Arabie saoudite et la Russie, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses partenaires appliquent en effet un accord de limitation de leur production, renforcé depuis début janvier, qui a fait grimper les prix sur cette période.

"Les raffineries vont également commencer à limiter leur activité pour cause de maintenance et se préparer pour l'été", ce qui pourrait faire augmenter les réserves de brut et peser sur les cours à court terme, a prévenu M. Schieldrop.

(Avec AFP)

©2019 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.80 % vs +12.26 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat