Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

OVERLAP GROUPE

OVG - FR0010759530 SRD PEA PEA-PME
0.000 € 0.00 %

Overlap groupe : 'la réduction des charges est déjà une réalité'

jeudi 17 décembre 2009 à 11h14
BFM Bourse

(CercleFinance.com) - Georges Horks, le PDG d'Overlap Groupe, revient avec Cercle Finance sur les chiffres du premier semestre 2009/2010, marqué par par un contexte défavorable pour les ventes d'infrastructures informatiques. Il promet notamment l'évolution de son groupe vers un mix-produit plus rémunérateur.

Cercle Finance: Quelles ont été les grandes caractéristiques de cette première moitié d'exercice?

Georges Horoks: Overlap Groupe a toujours connu une saisonnalité de son activité: le chiffre d'affaires de 1er semestre représente environ 40% du total annuel, contre 60% pour le second semestre. De fait, le résultat de la première partie de l'exercice est traditionnellement déficitaire.

Au total, sur le premier semestre, nous avons constaté un C.A. en baisse de 4,9%, dont un repli limité à 1,7% pour les infrastructures, alors que ce marché a accusé un recul de 25 à 30% sur la période d'après Gartner Group et IDC. Mieux, alors que le chiffre d'affaires d'Overlap ressort en croissance de +0, 6% au 3ème trimestre, Gartner faisait état d'une décroissance contenue de 23% sur le marché des serveurs.

La conclusion que nous pouvons en tirer est qu'Overlap continue de gagner des parts de marché et que le groupe conserve sa position de premier intégrateurs français dans les infrastructures haut de gamme. Il est resté le premier partenaire d'IBM, HP et Sun lors du trimestre écoulé!

Le résultat opérationnel a été maîtrisé, malgré le manque de volume pour s'établir en perte de 2,2 millions d'euros, contre -1,5 millions pour la même période de l'exercice précédent.

Ce niveau de perte contenu est le reflet des mesures de réduction de coûts menées pour abaisser notre point mort, tout en préservant l'outil industriel et notamment les équipes des filiales services - qui ont été les plus directement et les plus fortement touchées par la crise - afin d'être en ordre de marche pour la reprise.

CF: Vous affichez l'objectif de faire baisser vos coûts d'exploitations tout en rehaussant votre niveau de marge brute. Comment comptez-vous procéder?

GH: La réduction des charges de l'entreprise est plus qu'un objectif. Il s'agit d'ores et déjà d'une réalité. Rien qu'au premier semestre, l'ensemble des charges d'exploitation a été abaissé de 1,3 million d'euros. Quant aux frais financiers, ils ont diminué de 53% en cash, passant de 1,7 millions d'euros au 30 septembre 2008 à 0,47 million au 30 septembre 2009.

Cette dynamique va se poursuivre sur la fin de l'exercice et même au-delà, les économies constatées en termes de charges d'exploitation devant se chiffrer à deux millions d'euros à fin 2009/2010, pour atteindre 2,5 millions d'euros supplémentaires pour 2010/2011.

Bien évidemment, en parallèle, un travail de fond est mené pour accroître la marge brute, notamment par l'augmentation de la part services dans le total du chiffre d'affaires.

Comme nous l'avons annoncé, notre priorité est désormais d'accroître notre rentabilité, en faisant évoluer notre modèle économique vers davantage de services. C'est en effet grâce au développement des ventes de services que nous gagnerons des points de marge brute dans l'avenir.

La baisse des charges, ainsi que notre objectif d'augmentation de marge brute de un point par an, devrait faire baisser notre point mort de 235 millions d'euros l'an dernier à 204 l'an prochain!

CF: Vous affirmez vouloir réorienter l'activité du groupe vers davantage de services. Overlap est-il appelé à devenir une SSII?

GH: Clairement non. Nous restons concentrés sur ce qui a fait et fera notre force, à savoir les infrastructures. Notre offre de services est bien une offre de services d'infrastructures et aux infrastructures. Elle se développe autour de besoins comme la rationalisation, la virtualisation, la consolidation, le 'cloud computing', l'hébergement, l'infogérance, la supervision et la production au sens large.

L'organisation interne a été revue pour s'adapter à cette stratégie. Les directions techniques avant-ventes et production ont été séparées, les effectifs de production augmentent et la force de ventes représente aujourd'hui une centaine de commerciaux. J'en profite pour rappeler que nous avons fait un fort investissement en fin d'exercice dernier pour l'extension à 600 m2 de notre 'data center' qui est aujourd'hui au meilleur niveau (tier 3). Cela représente un avantage stratégique important pour le groupe.

CF: Le scénario d'une reprise du marché au deuxième trimestre 2010 évoqué par plusieurs professionnels du secteur vous semble-t-il raisonnable?

GH: La complexité de l'environnement économique rend les prévisions délicates, voire impossibles et je ne suis pas seul à ne pas vouloir me hasarder à faire un pronostic. Gartner, une référence sur notre marché, anticipe pour le secteur des serveurs un quatrième trimestre 2009 en moindre décroissance et un premier trimestre 2010 en croissance. J'en accepte l'augure.

Notre activité continue à être soutenue, nos équipes sont actives et motivées. J'en profite ici pour les en remercier. Les besoins en services aux infrastructures sont toujours importants et contribueront à la poursuite de notre développement.

Cela dit, je voudrais rappeler en conclusion que notre stratégie d'aujourd'hui n'est plus la croissance pour la croissance, mais l'amélioration de la rentabilité du groupe par les services.

Copyright (c) 2009 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur OVERLAP GROUPE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.60 % vs +44.33 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat