Bourse > Or > Or : tente de confirmer le débordement des 1.330 dollars
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 266.10 +0.13 %
1 265.90Ouverture : 1 267.20+ Haut : 1 264.70+ Bas :
+0.02 %Perf Ouverture : 1 294.80Clôture veille : 0Volume :

Or : tente de confirmer le débordement des 1.330 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au terme du premier fixing de ce mercredi à Londres, l'once cotait maintenait ses gains de la veille à 1.333 dollars (inchangé par rapport au fixing d'hier après-midi), tel étant aussi le cas dans la monnaie unique européenne à 968,7 euros (- 0,3 euro). Si le cours se maintient, il est à noter que la pointe vers 1.345 dollars observée hier ne se confirme pas ce midi.

Il faut remonter au jusqu'au 30 septembre pour retrouver un niveau de cours (en dollars) supérieur à celui atteint hier après-midi et ce matin sur le marché de référence outre-Atlantique.

En effet, avec 148.000 créations de postes non-agricoles contre 180.000 attendues, l'indicateur majeur qu'est le rapport sur l'emploi aux Etats-Unis en septembre a déçu les attentes. Une fois de plus, car c'est le troisième mois de suite qu'il manque les anticipations du marché.

Un cambiste nord-européen souligne que 'ce rapport sur l'emploi plutôt décevant indique que la progression de l'emploi privé a considérablement ralenti ces trois derniers mois. Il s'agit d'un sujet d'inquiétude, car cela pourrait se traduire par une certaine faiblesse des ventes des entreprises'.

De ce fait, la probabilité que la Fed reporte la réduction de son programme de rachat d'actifs obligataires augmente, alors que ce phénomène est de nature à peser sur le dollar. En effet, les opérations non conventionnelles de la Fed, menées au rythme de 85 milliards de dollars par mois, dégradent d'autant le bilan de la banque centrale US, et donc la valeur relative de la devise dont elle a la charge.

D'ailleurs, le dollar a atteint cette nuit son plus bas niveau contre l'euro depuis novembre 2011. La majorité du négoce de l'or étant libellé en dollars, ce mouvement de changes tend par ricochet à en faire monter le cours quasi-mécaniquement.

Par ailleurs, entre lundi et mardi soir, l'appétit des investisseurs “longs” sur l'or semble s'être repris, du moins à en juger par l'encours du SPDR Gold Shares américain, remonté de 871,7 tonnes, son plus bas niveau annuel, à 878,3 tonnes.

Attention cependant, rapporte TD Securities, 'la demande de la Chine semble hésiter : à Shanghai, l'écart de prix de l'once (relativement au marché de Londres) est revenu aux environs de + 8 dollars l'once ces derniers jours, contre + 25 dollars la semaine dernière'.

Sur la période de 12 mois qui s'est terminée en juin dernier, indique le Conseil mondial de l'or, la demande continentale chinoise d'or a atteignait 946,7 tonnes, soit 21% de plus qu'un an plus tôt, sur un total mondial de 3.649,7 tonnes (+ 12%).

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta soulignent qu'au comptant, l'once s'est hissée hier jusqu'à 1.345 dollars. “Le cours du métal jaune est finalement venu à bout du pivot des 1.330 dollars”, notent-ils. Les prochains niveaux techniques à surveiller dans le sens de la hausse sont identifiés à 1.364 puis 1.381 dollars. Attention : une clôture sous les 1.330 remettrait en cause le sentiment haussier à court terme des spécialistes.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...