Bourse > Or > Or : sans réaction après le discours de Ben Bernanke
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 262.10 -1.08 %
1 275.60Ouverture : 1 276.90+ Haut : 1 262.10+ Bas :
-1.06 %Perf Ouverture : 1 294.80Clôture veille : 0Volume :

Or : sans réaction après le discours de Ben Bernanke

tradingsat

(CercleFinance.com) - Décidément insensible aux discours accommodants de la Fed, le cours de l'once de métal jaune se maintient péniblement juste au-dessus des 1.270 dollars. Au terme du premier fixing du jour à Londres, l'once d'or fin cotait à 1.271,5 dollars (- 4,25 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 939,7 euros (- 5 euros).

En effet, il semble que les investisseurs parient de plus en plus sur le fait que la politique de Janet Yellen, un temps réputée 'super-colombe', sera finalement du même ordre que celle menée par Ben Bernanke.

En effet, le patron sortant de Fed a prononcé hier un discours devant une association d'économistes. Selon Vincent Ganne, analyste chez FXCM, 'Ben Bernanke a évoqué des taux proche de zéro tant que le chômage serait au-dessus de 6,5% de la population active et un maintien des taux bas même si le taux de chômage passe sous 6,5%. Il s'agit selon moi d'une stratégie de communication, l'orientation du discours sur le cycle des taux pour occulter le fait que la partie non conventionnelle de l'action monétaire sera réduite.'

“Janet Yellen devra assurer la transition vers un retour à une politique monétaire américaine conventionnelle, les taux peuvent quant à eux rester sur un niveau très bas”, ajoute-t-il.

Même son de cloche chez RTFX, qui estime que M. Bernanke a été “sur la même longueur d'onde que celle qui prendra sa succession au mois de janvier, Janet Yellen”, actuellement vice-présidente de la Fed.

A en croire les analystes de Saxo Banque, “les investisseurs semblent perdre confiance dans les métaux précieux, et préfèrent investir dans les actions qui présentent un bien meilleur rendement depuis le début de l'année”.

En tout état de cause, l'encours du premier ETF aurifère au monde, le SPDR Gold Shares américain, a encore reculé de l'ordre de 1,5 tonne hier soir, à 863 tonnes, son nouveau point bas annuel.

Standard Bank, les analystes notent que la prime que le cours de l'once présente sur le marché de Shanghai relativement au marché comptant s'est de nouveau élargie : de 4 dollars l'once la semaine dernière, elle est remontée aux environs de 7 dollars.

La prime que le cours de l'or présente en Chine est considérée comme une signe de demande physique plus soutenue, mais pas autant que tel n'était le cas entre juin et août dernier, note Standard Bank.

De plus, 'seule, la demande physique ne sera pas en mesure de tirer substantiellement l'once vers le haut alors que les politiques monétaires, tout spécialement aux Etats-Unis, sont en voie de normalisation', estiment les spécialistes.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta notent que l'once n'a toujours pas cassé le support des 1.261 dollars, ce qui le cas échéant devrait entraîner une baisse plus prononcée. Dans ce cas, les 1.251 seraient en ligne de mire, suivis des 1.180 dollars, point bas de juin dernier.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...