Bourse > Or > Or : La hausse de l'once se poursuit en euros
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 254.30 +1.41 %
1 250.70Ouverture : 1 251.10+ Haut : 1 250.50+ Bas :
+0.29 %Perf Ouverture : 1 295.20Clôture veille : 0Volume :

Or : La hausse de l'once se poursuit en euros

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au terme du premier fixing de ce mercredi sur le marché de Londres, l'once cotait 1.527 dollars, soit exactement le même niveau que celui du fixing d'hier après-midi, ce qui est peu fréquent. En euros, le métal précieux s'affiche à 1.084,13 euros (+ 1,5 euro), ce qui constitue son nouveau record de tous les temps dans la monnaie unique européenne.

En dollars, le record est un peu moins récent et se situe à 1.577 dollars sur le marché au comptant et à 1.546,50 dollars selon les prix londoniens.

Les nouvelles difficultés que connaît la Grèce et le mouvement persistant des “indignados” en Espagne alourdissent encore le climat des emprunts souverains de la zone euro, d'autant que des pays plus centraux (Italie, Belgique) font eux aussi l'objet des réserves des agences de notation.

'On ne voit plus la fin des mauvaises nouvelles concernant la Grèce et l'Europe, en particulier lorsque l'on tient compte des négociations qui devront être menées en juin pour l'extension du Fonds européen de la stabilité financière (FESF) prévu jusqu'en 2013', commente un cambiste européen ce matin.

Comme le notaient les cambistes de Pictet & Cie ce matin, “la Grèce, acculée par sa dette, se voit dans l'obligation d'accélérer son programme de vente des biens d'Etat (pour environ 6 milliards d'euros...) pour éviter une banqueroute désastreuse non seulement pour le pays mais aussi pour l'Europe...”.

'Les inquiétudes sur les dettes souveraines européennes se sont combinées avec les reprises du pétrole et des métaux industriels pour tirer l'or vers le haut', commentait Triland Metals à propos de la séance d'hier. Le courtier en métaux de Mitsubishi identifie une résistance à 1.533 dollars.

En outre, l'encours de métal doré adossé au premier ETF aurifère au monde, le SPDR Gold Shares américain, continuait de se reprendre et a encore crû hier de 4,55 tonnes par rapport à la veille à 1.214,08 tonnes. Plus large, l'indice répertoriant les encours cumulés d'une dizaine de produits de ce même type frôle maintenant les 2.053 tonnes, à comparer avec 2.036 tonnes le 19 mai. Ces mesures sont l'un des outils utilisés pour jauger l'appétit aurifère des investisseurs.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta demeuraient haussiers court terme dans leur dernier commentaire disponible. La prochaine résistance était identifiée à 1.526 dollars et la suivante à 1.577 dollars.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI